Projet « Cités d’eau »
De nouveaux habitats pour les batraciens

Au fil du temps, les étangs et prairies humides de Suisse ont été méticuleusement bétonnés et régulés. Ainsi, 90% des zones humides sont aujourd’hui à sec et les batraciens qui dépendent de ces milieux – à l’image du crapaud calamite, du crapaud accoucheur, du sonneur à ventre jaune et du triton crêté - ont perdu plus de la moitié de leurs effectifs au cours des 20 dernières années. Les habitats favorables à ces espèces, les plans d’eau temporaires, ont presque totalement disparu.

 

Un plan d’eau temporaire est une cuvette, un étang ou une série de gouilles, faiblement végétalisés et en eau au moment de la fonte des neiges et lors de précipitations automnales et hivernales, mais asséchés au moins tous les 2 à 3 ans à la fin de l’été et au début de l’automne. Dès le printemps, grenouilles et crapauds y évoluent, avant que le plan d’eau ne s’assèche. Les batraciens quittent alors ce biotope pour s’installer sur la terre, lieu propice à leur développement. L’assèchement périodique des plans d’eau profite à la reproduction des batraciens, car leurs prédateurs naturels, totalement dépendants de l’eau, sont régulièrement décimés. En Suisse, ce sont ces plans d’eau temporaires qui font le plus cruellement défaut.

 

Un projet en faveur des amphibiens

Le projet « Cités d'eau » se donne pour objectif de motiver et d’accompagner 10% des communes et/ou bourgeoisies de Suisse romande dans l’aménagement de plans d’eau temporaires sur leur territoire. Le Karch (Centre de Coordination pour la Protection des Amphibiens et des Reptiles de Suisse) est partie prenante du projet, tout comme les sections cantonales de Pro Natura.

Un appel à toutes les communes
Fin novembre 2013, un courrier d’appel a été envoyé à toutes les communes et bourgeoisies de Suisse romande. Dès lors, afin d’améliorer la situation des amphibiens menacés en Suisse romande, Pro Natura souhaite accompagner les communes et bourgeoisies intéressées dans la réalisation de plans d’eau temporaires. Ces aménagements devront se faire dans des endroits propices, pour les espèces adéquates et avec la garantie que l’entretien à long terme soit assuré. Pro Natura conseille et accompagne toute commune intéressée, de l’élaboration du projet à sa réalisation.

Guide pratique
Dorénavant, un guide pratiquede la réalisation de plans d’eau temporaires est en ligne (voir colonne de droite). Celui-ci présente dans le détail les aménagements possibles d’un plan d’eau temporaire et ses étapes. Une liste récapitulative décrit le déroulement du projet, le temps nécessaire et les coûts induits.

Voici ci-dessous un aperçu des 4 types de plans d’eau temporaires que nous souhaitons voir se réaliser:

 

> Cliquer sur l'image!

Présentation des 4 types de plans d’eau temporaires que nous souhaitons voir se réaliser.