«Allegra Pierre le Chevrier»: des chèvres, ânes et autres bovins paissent pour la biodiversité

En Suisse, plus de 95% des prairies et pâturages secs ont disparu au cours du siècle dernier. Les prairies et pâturages secs se sont embroussaillés surtout dans les régions de montagne, car une fauche régulière et le pacage n’étaient plus rentables. En collaboration avec les agriculteurs, Pro Natura veut y remédier grâce au projet «Allegra Pierre le Chevrier».

 

Lorsque les prairies et pâturages secs ne sont plus exploités, les surfaces se ferment progressivement, s'embroussaillent pour finalement se reboiser. La biodiversité typique de ces habitats est ainsi perdue. Une analyse de la Confédération en 2009  a relevé qu’en Valais et au Tessin, plus de 30% des habitats secs sont inexploités, aux Grisons 10%. C’est la raison pour laquelle Pro Natura veut redonner vie au jeune chevrier Pierre du célèbre roman «Heidi», à travers son projet «Allegra Pierre le Chevrier». L’Association lance plusieurs projets avec divers animaux de pâture afin de préserver durablement les milieux secs des Alpes. 

 

En collaboration avec des agriculteurs, les autorités communales et les responsables cantonaux, Pro Natura a initié en 2006 le projet  «Allegra Pierre le Chevrier». Le projet de pacage a pour objectif d’empêcher le reboisement des prairies sèches riches en espèces à Chalais (VS), dans la vallée du Rhin près de Coire (GR) et dans le Val Bregaglia (GR). Les agriculteurs impliqués tirent également profit de ces surfaces débroussaillées, puisque celles-ci sont alors sources de paiements directs et permettent à nouveau une exploitation rentable.

 

Les animaux en pacage apportent de la lumière aux pâturages

Pro Natura a accompagné chaque projet durant cinq ans. Les deux premières années ont été dévolues à l’éclaircissement des zones en passe de reboisement et à l’installation d’un système de clôtures. La pâture en elle-même a commencé ensuite avec les animaux adéquats, afin de garder les milieux secs ouverts. 

 

Emplacement Altitude Durée Pacage avec des
Chalais (VS)
 
1300 2007-2011 ânes
Vallée du Rhin près de Coire (GR)
 
600-800 2008-2012 bovins, chèvres
Soglio (GR)
 
1300 2011-2015 chèvres, ânes, bovins

 

L'expérience montre que les chèvres sont particulièrement adaptées à de tels projets, parce qu'elles s'attaquent volontiers aux buissons et arbustes.

 

Un bilan réjouissant

De 2006 à 2016, les trois premiers projets de «Allegra Pierre le Chevrier» ont été mis en œuvre avec grand succès. Plus de 80 hectares de pâturages secs ont été revalorisés. L'embroussaillement sur les surfaces individuelles a régressé à moins de 30%, le nombre d’espèces végétales et animales affectionnant sécheresse et chaleur a augmenté. On notera en particulier ici le pâturage boisé éclairci à Chalais, où le nombre de papillons a plus que doublé grâce à l'intervention de Pro Natura.

 

Depuis le retrait de Pro Natura des projets, les pâturages secs revalorisés sont encore aujourd'hui exploités de manière durable par les agriculteurs. Ces derniers perçoivent de l'argent (paiements directs / contributions versées au titre de la conservation de la nature) pour les habitats secs récupérés.

 

Un «Eldorado» pour les sauterelles et les papillons

Les pâturages secs à Chalais et dans la vallée du Rhin près de Coire sont un «Eldorado» pour les sauterelles et les papillons. Au terme du projet, on pouvait observer dans les deux zones plus de 40% de l'ensemble des espèces de papillons diurnes indigènes et plus de 20% de toutes les espèces de sauterelles de Suisse.

 

L'engagement de Pro Natura est encore nécessaire

L'embroussaillement des prairies et pâturages secs va continuer de gagner du terrain dans les zones montagneuses. Pour cette raison, Pro Natura s'est d'ores et déjà engagée à revaloriser des sites secs embroussaillés (par ex. à Törbel / VS) et d'autres projets de «Allegra Pierre le Chevrier» sont prévus.

Guide: Revalorisation par la pâture de sites secs à l'abandon

Dans le cadre des 3 premiers projets de «Allegra Pierre le Chevrier», Pro Natura a élaboré pour les professionnels un guide qui relève les conditions cadre écologiques, sociales et économiques nécessaires afin que l’exploitation des prairies et pâturages secs abandonnés dans l'espace alpin redevienne attractive pour les agriculteurs. 

 

A télécharger dans la colonne «RUBRIQUE D'INFORMATION» à droite.