Au rythme de la nature

Découvrez avec Pro Natura des phénomènes naturels remarquables, familiarisez-vous avec la diversité des espèces indigènes et aiguisez votre regard pour les petites et grandes œuvres de la nature au fil des saisons.

Septembre 2017: Prudence – Cette baie bleue vous rendra gris !

Qui ne connait pas les délicieux fruits du myrtillier (Vaccinium myrtillus)? Mais avant de cueillir ses baies mûres à la fin de l’été et de les goûter, assurez-vous qu’il ne s'agit pas en fait de l’airelle des marais (Vaccinium uliginosum). Une consommation excessive de ces dernières peut vous mettre dans un état proche de l’ébriété. On suppose que les substances toxiques qui en sont responsables proviennent d’un champignon parasite.

 

En y prêtant une attention particulière, les deux espèces de baies sont aisément identifiables. Bien que bleue toutes les deux, leur pulpe et leur jus sont différents. Les myrtilles ont une pulpe bleue, celle des airelles des marais est de couleur claire. Ces deux éricacées présentent encore d’autres caractéristiques distinctives: les jeunes branches des myrtilles sont vertes et anguleuses avec des feuilles ovoïdes finement dentelées. Les jeunes rameaux de l’airelle des marais par contre sont bruns et ronds, leurs feuilles entières. Un examen attentif en vaut donc la peine.

L’airelle des marais : pas si inoffensive que cela. (© Saxifraga, Jan van der Straaten)
L’airelle des marais : pas si inoffensive que cela. (© Saxifraga, Jan van der Straaten)