Au rythme de la nature

Découvrez avec Pro Natura des phénomènes naturels remarquables, familiarisez-vous avec la diversité des espèces indigènes et aiguisez votre regard pour les petites et grandes œuvres de la nature au fil des saisons.

Novembre 2017: La balade de l'anguille

À l'automne, l'anguille européenne (Anguilla anguilla) de nos cours d’eau se lance dans une grande migration. En tant qu’«anguille argentée», elle descend les cours d’eau jusqu'à la mer et, de là, poursuit son périple dans l’Atlantique en direction de la Mer des Sargasses, à l'est de la Floride. Durant cette migration, ses organes digestifs régressent en faveur des organes sexuels. Dans la Mer des Sargasses, les animaux s'accouplent, frayent et meurent. Un nouveau cycle de vie commence alors.

 

Les délicates larves d'anguille ont l'apparence de feuilles de saule transparentes. Elles reviennent vers la côte européenne avec le Gulf Stream, sur une période d'environ trois ans. A ce moment-là, elles ont pris l'apparence typique d'une anguille, tout en restant entièrement transparentes. Ces « civelles» pénètrent alors dans la zone d'eau saumâtre des estuaires. C'est ici que leur métabolisme s'adapte à l'eau douce. Les jeunes anguilles qui remontent les cours d'eau sont appelées « anguilles jaunes ». Et comme si tout cela n'était pas assez spectaculaire, elles possèdent encore une autre particularité: dans un environnement suffisamment humide, elles peuvent ramper sur la terre ferme pour contourner des obstacles rencontrés au fil de l'eau.

 

En Suisse, l'anguille figure sur la liste rouge des espèces en voie de disparition. Nombre d’entre elles meurent dans les turbines des centrales hydro-électriques durant leur migration. 

Née dans l'Atlantique ouest: une anguille européenne (© Blickwinkel / Hartl)
Née dans l'Atlantique ouest: une anguille européenne (© Blickwinkel / Hartl)