Les fruitiers hautes-tiges constituent d'importants habitats pour différentes espèces animales

Les arbres fruitiers à haute-tige embellissent le paysage

Dans le Seetal lucernois, nous revalorisons les vergers d’arbres à haute-tige et consolidons ainsi notre engagement fructueux en faveur des habitats proches de l’état naturel dans le paysage cultivé.

Les arbres à haute-tige sont de précieux milieux naturels. Leur taille et leur longévité en font un petit univers, qui développe son propre habitat. Le Pic vert, la Chevêche d’Athena et le Rouge-queue à front blanc vivent dans les vergers. Ils y trouvent des lieux de nidification et une source alimentaire conséquente. Les cavités des arbres servent de refuge idéal pour les loirs, les chauves-souris, les abeilles sauvages et les insectes. Associés à la richesse florale des prairies et des pâturages, les vergers constituent de précieux milieux naturels pour les petits êtres vivants, tels que les papillons et les sauterelles par exemple.

Un engagement durable

Pro Natura est engagé depuis près de 20 ans dans le Seetal lucernois. Au cours de cette période, nous avons planté plus de 5 000 arbres fruitiers à haute-tige, créé plus de 20 étangs pour amphibiens, planté des haies et créé de vastes prairies abritant de nombreuses espèces. Dans le projet actuel, lancé en 2017, le poirier est au centre de nos activités.

Stop au recul des poiriers!

Les puissants poiriers sont un élément important et marquant d’un paysage cultivé diversifié. C’est pourquoi nous soutenons la plantation de 1 800 arbres dans le Seetal lucernois. Avec un large éventail de variétés, il est possible de produire des poires très diverses. Nous faisons découvrir les produits et la culture des fruits d’arbres à haute-tige lors de dégustations, des Journées du moût et sur les marchés. En utilisant des variétés de fruits anciennes et rares, nous créons une diversité culinaire et obtenons un bien culturel d’une grande richesse.

Tous gagnants

Des paysages divers et proches de l’état naturel améliorent également la qualité de vie de la population locale. De plus, la Confédération soutient les vergers d’arbres à haute-tige en versant des paiements directs. Les exploitations agricoles peuvent donc exiger de l’argent pour leurs efforts dans ce sens. Sans oublier les effets positifs des très grands vergers sur la production d’oxygène, la régulation de l'eau et la lutte contre l’érosion.