Une forêt sous la brume © Matthias Sorg

Cerf élaphe Ardy: Rendez-vous galant dans l’Emmental

02.10.2017

Qu’est-ce qui pousse Ardy à entreprendre un marathon de 45 kilomètres?

Connaissez-vous le brame puissant du cerf durant le rut? Sûrement! Mais saviez-vous que les mâles parcourent souvent des dizaines de kilomètres en automne, à la recherche d’une compagne?

Pendant la moitié de la nuit, le douze cors Ardy ratisse chaque recoin de son territoire habituel du Plateau, entre Berthoud, Soleure et Langenthal. Bosquet après bosquet, il pousse toujours plus loin droit devant, en direction du nord-est. Soudain, il change de direction et se dirige vers les Préalpes où il poursuit son chemin jusque tard dans la matinée. L’après-midi seulement, il prend le temps d’une petite pause dans une forêt. Ardy est apparemment pressé: le soir venu, le voilà qui se remet déjà en route. Il franchit plusieurs vallées et sommets avec détermination, jusqu’à atteindre son objectif le matin suivant, dans l’Emmental.

Qu’est-ce qui pousse Ardy à s’infliger un déplacement de 45 kilomètres? C’est la période du rut et Ardy est à la recherche d’une femelle. Les cerfs sont peu nombreux sur le Plateau. Apparemment, Ardy n’est pas parvenu à son but durant la première nuit de son odyssée. Il semblait savoir que ses chances seraient meilleures dans l’Emmental. On y trouve davantage de cerfs et surtout, de biches. Nous ne savons malheureusement pas si Ardy a trouvé ce qu’il cherchait…

Rendez-vous galant dans l’Emmental

Chemin du cerf élaphe Ardy, de Soleure en Emmental © Pro Natura
Chemin du cerf élaphe Ardy, de Soleure en Emmental.

Cela pourrait aussi vous intéresser