C'est non au «Parc Adula»

27.11.2016

La majorité des communes concernées s’est prononcée ce week-endcontre leur participation au nouveau parc national Adula. Pro Natura regrette ce vote négatif et parle d’une chance gaspillée. L’organisation considère néanmoins encourageant qu’un large soutien à l’idée d’un développement durable et respectueux de la nature ait été exprimé et reconnu.

L'option du «Parc Adula» n'a pas remporté la majorité ce week-end dans des communes concernées. Après 16 ans d'un travail mené avec discernement et ténacité, le «Parc Adula» doit être abandonné, du moins sous sa forme actuelle. Pro Natura regrette ce vote. «Il n’y avait aucune majorité au sein des collectivités impliquées. C’est dommage!», commente Silva Semadeni, présidente de Pro Natura. «Les débats publics ont toutefois démontré l’émergence d’une minorité forte et active qui souhaite un développement régional durable et respectueux de la nature.» Ces voix devront être entendues dans les futurs projets de développement. Pro Natura espère que le projet du «Parc Adula» servira d'émulation à d’autres idées durables pour développer ensemble la région – avec la nature et non pas à son encontre.

Informations supplémentaires:

  • Silva Semadeni, présidente de Pro Natura, tél: 079 385 53 57
  • Christian Bernasconi, Pro Natura Tessin, tél. 079 262 16 51
  • Jacqueline von Arx, Pro Natura Grisons, tél. 079 792 23 52
  • Nicolas Wüthrich, responsable de l‘information, 079 212 52 54, nicolas.wuthrich@pronatura.ch