Des animaux sauvages désespérément à la recherche d’un partenaire

17.07.2019

Incroyable mais vrai: ces derniers jours, on a pu voir des animaux sauvages suisses sur une célèbre application de rencontre. Se font-ils du souci pour leur avenir? Ce serait bien possible. Car l’extinction des espèces avance à vitesse grand V en Suisse. Les élections nationales du 20 octobre pourraient permettre d’endiguer le phénomène.

Des témoins rapportent avoir vu des espèces animales indigènes dans un endroit extrêmement inhabituel ces derniers jours (cf. vidéos et captures d’écran ci-dessous). Une loutre, un grand tétras et même un lynx ont en effet été aperçus sur une célèbre application de rencontre. Ces espèces sont toutes considérées comme menacées en Suisse. Sont-elles si désespérées qu’elles doivent chercher un partenaire en ligne? Possible, car les raisons qu’ont les animaux de se faire du souci ne manquent pas. Mot-clé: crise de la biodiversité.

Extinction des espèces à vitesse grand V en Suisse

«Plus d'un tiers des espèces de plantes, d'animaux et de champignons sont considérées comme menacées, et cette perte de biodiversité se poursuit à un rythme effréné», avertit Urs Leugger-Eggimann, secrétaire central de Pro Natura et président de l’Alliance-Environnement. Une politique environnementale efficace est indispensable pour contrer cette évolution. Mais cette politique n’est en aucun cas menée par la majorité actuelle. Dernier exemple en date: la révision en cours de la Loi sur la chasse et la protection des mammifères et oiseaux sauvages qui affaiblit la protection des espèces animales menacées, plutôt que de la renforcer.

Voter correctement grâce à l’ecorating

«Notre Parlement doit de toute urgence protéger l’environnement. Les élections du 20 octobre sont l’occasion de désigner une nouvelle majorité en faveur de la nature», déclare Michael Fust, responsable politique au WWF suisse. L’Alliance-Environnement renvoie les électeurs et les électrices vers le site ecorating.ch pour les aider dans leur décision de vote. Ce site indique la sensibilité environnementale des parlementaires actuels ainsi que des nouveaux candidats.

Liens

Contact

  • Pierrette Rey, porte-parole, WWF Suisse, 021 966 73 75

Communiqué de presse de l’Alliance-Environnement