Un castor sur l'herbe

Ferenbalm BE: des castors revitalisent la Bibera

Le castor est capable de transformer entièrement une surface cultivée correspondant à quatre terrains de football. Près de Ferenbalm, cet ingénieur paysagiste aménage une nouvelle zone alluviale.

Près de Ferenbalm, à la frontière ouest du canton de Berne, Pro Natura a acheté en 2012 l’ancienne zone alluviale de Mühlematt sur la Bibera. Dans cette zone liée au destin du castor (Biber = castor en allemand), nous souhaitons tirer parti des talents innés de ce rongeur pour aménager des paysages naturels. Cette ancienne zone alluviale va redevenir un paradis pour les oiseaux et les amphibiens.  

Il est nécessaire de donner un coup de pouce au castor pour qu’il puisse commencer son travail. Durant l’hiver 2017/2018, le ruisseau voisin « Mülibach » a été transformé de manière à devenir une plaine alluviale. Cette transformation rend la prairie concernée humide. Mais maintenant, c’est au tour du castor : il va faire en sorte qu’un paradis naturel voit le jour à cet endroit. Pour que ce travailleur assidu ait toujours quelque chose à se mettre sous la dent, nous allons planter des saules de manière ciblée.

Le castor bosse… pour les grenouilles, les oiseaux et les libellules

Une fois ces préparatifs accomplis, c’est le maître de l’aménagement des paysages naturels qui prend la relève. En construisant des barrages sur les petits cours d’eau, le castor crée des zones humides particulièrement intéressantes qui redeviennent naturellement des zones inondées peu profondes et servent d’habitat pour de nombreuses espèces animales et végétales. Des animaux comme la grenouille rousse, la rousserolle effarvatte ou le caloptéryx éclatant en profitent alors. Evidemment, le castor n’agit pas ainsi par pur altruisme : ses aménagements créent des conditions de vie idéales pour ses plantes nourricières et son habitat. 

Les truites ne sont pas oubliées

Des rampes en enrochements ont aussi été aménagées le long de la Bibera durant l’hiver 2017-18. Sorte d’escaliers irréguliers en pierre sur lesquels l’eau rebondit en petites chutes, les rampes en enrochements stabilisent le lit de la rivière tout en permettant aux poissons de remonter le courant. Elles remplacent les chutes et barrages artificiels de plusieurs mètres de haut.

Ces aménagements permettront dorénavant aux truites et à d’autres espèces de poissons de se déplacer à nouveau sans encombre dans la rivière. Il est certain que les poissons de la nouvelle zone alluviale de Ferenbalm retrouveront bientôt suffisamment de lieux de frai naturels.

Action Castor & Cie.
Peter Lakerveld
Schwarzenburgstrasse 11
3007 Bern

Tel. 079 / 708 04 90
@email