Lucane cerf-volant mâle: les mâchoires du lucane ressemblent à une ramure. © Fotolia

La vie souterraine du cerf-volant

01.05.2017

Le coléoptère le plus spectaculaire de notre pays est sans doute le lucane cerf-volant (Lucanus Cervus), une espèce crépusculaire.

Les mâles ont des mandibules caractéristiques évoquant la ramure du cerf et servant au combat entre rivaux. Ces mandibules sont parfois si grandes qu’elles gênent l’insecte dans l’ingestion des aliments. Les cerfs-volants se nourrissent de la sève qui s’écoule des troncs d’arbres écorchés ou fissurés. Après l’accouplement, qui a lieu en juin, la femelle cherche un feuillu mort ou en dépérissement, au pied duquel elle enterrera un par un une vingtaine d’œufs. Les chênes ont sa préférence.

Les larves de cerfs-volants, qui ressemblent à des vers blancs, vivent dans la terre pulvérulente – stade intermédiaire entre le bois et l'humus – où elles se nourrissent d’humus et de bois putréfié. Après cinq à huit ans, c’est le temps de la métamorphose qui se déroule dans un fourreau de la taille d’un œuf de poule, fait de fibres de bois mâchées. La métamorphose se termine en octobre, mais l’individu adulte (l’imago) passe l’hiver dans le fourreau et ne fait surface qu’à partir du mois de mai suivant. Les lucanes passent donc la majeure partie de leur vie à l’état larvaire, cachés dans le sol.

Cela pourrait aussi vous intéresser

Au rythme de la nature

Découvrez avec Pro Natura des phénomènes naturels remarquables,…

Au rythme de la nature

Les exca­va­tri­ces sont par­ties et le cas­tor prend le relais

À Ferenbalm, à la frontière entre les cantons de Berne et de Fribourg, un ancien terrain agricole exploité intensivement va redevenir une zone humide diversifiée. Après l’achèvement des travaux ayant permis de préparer la future…

Communiqué aux médias