Drone © Jason Blackeye

Quelques recommandations pour éviter de perturber les oiseaux et les autres animaux sauvages.

Respect en volant avec un drone

04.07.2018

Les drones sont de plus en plus souvent utilisés et ce, pour des usages les plus variés. Ils pénètrent également dans des zones qui étaient jusqu’alors entièrement à l’abri des nuisances ou presque. Or, les oiseaux et les autres animaux sauvages peuvent considérer les drones comme une menace, ce qui peut accroître leur stress et provoquer leur fuite ou susciter une réaction de défense. C’est une nuisance pour les animaux qui peut compromettre leur survie ou le succès de la reproduction.

En adoptant un comportement respectueux et en se conformant aux règles présentées dans cette brochure, les télépilotes éviteront ainsi de perturber et de stresser les oiseaux et les autres animaux sauvages.

Cette brochure a un caractère de recommandation et n’est pas applicable à d’autres aéronefs car leur potentiel perturbateur n’est pas comparable. Comme pour tout aéronef, la sphère privée doit être respectée.

Choisir des sites où les drones sont peu susceptibles de causer des nuisances

  • Lieux dégagés dans lesquels aucun oiseau ni aucun autre animal sauvage ne sont visibles.
  • Milieux urbains déserts ou peu fréquentés.

Adopter un comportement respectueux

  • Ne pas diriger le drone directement sur les animaux sauvages et ne pas les prendre en chasse. Interrompre immédiatement le vol si l’animal montre une réaction.
  • Interrompre immédiatement le vol si des corvidés ou des rapasses s’approchent ou attaquent le drone. Le drone est considéré comme une menace.

Éviter les vols dans les zones sensibles

  • Lorsque des groupes d’oiseaux d’eau ou d’animaux sauvages sont visibles. Souvent, dès qu’un individu s’envole, tout le groupe l’imite.
  • Maintenir le drone à une distance respectable à proximité des falaises, au-dessus des haies et des surfaces de roseaux. Ces lieux sont peuplés d’oiseaux et d’animaux sauvages sensibles aux perturbations, même lointaines.

Renoncer aux vols

  • À l’intérieur et aux environs des zones protégées et des zones de tranquillité du gibier.
  • Dans les réserves d’oiseaux d’eau et migrateurs ainsi que dans les districts francs fédéraux. Ces sites sont interdits aux drones.

Cette brochure a été réalisée en collaboration avec les partenaires suivants:

BirdLife Suisse, Office fédéral de l’environnement (OFEV), Office fédéral de l’aviation civile (OFAC), ChasseSuisse, Conférence des services de la faune, de la chasse et de la pêche (CSF), Conférence des délégués à la protection de la nature et du paysage (CDPNP), Pro Natura, Fédération Suisse des Drones Civils (FSDC), Station ornithologique suisse de Sempach.

Cela pourrait aussi vous intéresser