Communiqué aux médias

La nouvelle Loi sur la chasse sape la protection des espèces

23.08.2017

Pro Natura, le WWF Suisse et BirdLife Suisse rejettent la révision de la Loi sur la chasse présentée aujourd’hui par le Conseil fédéral. La protection des espèces serait mise à mal par ces nouvelles dispositions. Les organisations vont analyser le dossier en détail et décider de la suite à donner à ce dossier.

 

Les organisations environnementales s’opposent à la révision partielle de la Loi sur la chasse présentée aujourd’hui. La version du Conseil fédéral prévoit d’étendre les possibilités d’abattage du loup, et de régler toujours plus par les armes les conflits concernant d’autres espèces protégées, telles que le lynx, le castor ou le cygne tuberculé. Pour Pro Natura, le WWF Suisse et BirdLife de telles interventions sur des espèces protégées ne doivent être possibles qu’à la condition que le tir prévu contribue, de manière démontrable, à empêcher des dommages importants.  Décimer des espèces protégées sans qu’il y ait eu de dommages concrets serait un grave recul.

 

En outre, le Conseil fédéral prévoit de déléguer aux cantons les compétences en matière d’abattage d’espèces protégées. Ce qui est dangereux et inopportun, car de grandes divergences cantonales dans la gestion des espèces protégées sont à prévoir. Pour les espèces au vaste territoire comme le lynx, qui ne s’en tiennent pas aux frontières cantonales, ce serait désastreux.

 

L’impact positif du loup et du lynx sur la santé des forêts ou du castor sur la biodiversité est ignoré sur le plan politique. Il y a quelques semaines, la Confédération a elle-même mis en lumière le recul dramatique de la biodiversité en Suisse. La proposition de révision signifie que la biodiversité helvétique ne sera pas protégée, mais encore affaiblie. Les organisations de protection vont suivre de près le processus politique de révision, l’analyser et décider de la suite à donner à ce dossier.

 

Personnes de contact:

  • Nicolas Wüthrich, responsable de l’information, Pro Natura, tél. 079 212 52 54
  • Gabor von Bethlenfalvy, responsable grands prédateurs, WWF Suisse, tél. 076 552 18 09
  • Pierrette Rey, porte-parole du WWF Suisse, tél. 079 662 47 45 
  • François Turrian, directeur romand, BirdLife Suisse, tél. 079 318 77 75

Revenir