Le oui clair et net pour une alimentation sûre est un mandat fort pour une agriculture écologique

24.09.2017

Les organisations environnementales BirdLife Suisse, Greenpeace, Pro Natura et WWF Suisse se réjouissent du oui très net pour le nouvel article constitutionnel sur la sécurité alimentaire. Il constitue un mandat clair des Suissesses et des Suisses en faveur d’une agriculture plus durable et plus écologique. Pour mettre en œuvre la volonté populaire, des adaptations législatives sont indispensables.

L’acceptation de la modification constitutionnelle donne mandat à la politique d’assurer une production alimentaire sûre, adaptée aux conditions locales et utilisant les ressources de manière efficiente en Suisse. «Ce oui signifie que l’agriculture suisse doit devenir plus écologique. Il faut notamment diminuer l’emploi des pesticides, promouvoir la biodiversité et protéger les terres cultivables», explique Urs Leugger-Eggimann, secrétaire central de Pro Natura.

S’attaquer aux déficits écologiques de la politique agricole

«Les déficits écologiques de l’agriculture actuelle sont connus depuis longtemps. Aucun des 13 objectifs environnementaux pour l’agriculture formulés en 2008 par la Confédération n’est atteint. Il est urgent de changer cette situation!» insiste Verena Mühlberger, co-directrice de Greenpeace Suisse.

Thomas Vellacott, directeur du WWF Suisse, rappelle: «La sécurité alimentaire n’existe pas si les bases naturelles de la production ne sont pas conservées pour le futur.»

«Après un oui si clair de la population, la prochaine étape réformant la politique agricole (PA22+) doit arriver à des améliorations sensibles dans le domaine de l’écologie», exige Werner Müller, directeur de BirdLife Suisse.

Dans les domaines suivants, les organisations environnementales demandent des adaptations de la loi sur l’agriculture afin de répondre au nouvel article constitutionnel:

  • des règles pour une agriculture adaptée aux conditions locales, afin de réduire l'utilisation massive de fertilisants et de stopper le déclin de la biodiversité
  • des dispositions claires réduisant la pollution des cours d’eau et des lacs par les pesticides et les nutriments
  • des mesures efficaces pour protéger les sols, afin d’empêcher la construction et l’érosion des terres cultivables et d'assurer la production alimentaire à long terme.

Pour accomplir ces efforts importants, les organisations environnementales comptent également sur le soutien de nombreuses agricultrices et agriculteurs qui travaillent déjà tous les jours pour une agriculture écologique, permettant ainsi une alimentation sûre à l’avenir.

Lien

Agriculture-ecologique.ch

Contacts

  • BirdLife Suisse: François Turrian, directeur romand, tél. 079 318 77 75
  • Greenpeace: Philippe Schenkel, chargé de la campagne agricole, tél. 078 790 52 84
  • Pro Natura: Marcel Liner, responsable politique agricole, tél. 079 730 76 64
  • WWF Suisse: Océane Dayer, chargée de projet agriculture, tél. 076 615 71 70