Alp Flix © Matthias Sorg

Vivre la diversité de la nature – dans nos réserves naturelles

Un pic creuse une cavité dans un arbre mort, des grenouilles coassent dans un étang, quelques plantes carnivores des marais attendent une proie. Afin de permettre à la nature de se développer également à l'avenir et de freiner sa dégradation, Pro Natura prend soin de plus de 700 réserves naturelles.

Les aires protégées représentent à peine 6,5% du territoire suisse. Pro Natura protège et gère 724 réserves naturelles d’une superficie totale de 269 kilomètres carrés pour que les habitats ainsi que les espèces animales et végétales menacées ne disparaissent pas.

La faune et la flore peuvent s'y épanouir sans être perturbées par l'être humain. Pro Natura veille à ce que les habitats soient préservés ou puissent revenir à leur état d'origine. Car pour ce que l'être humain a détruit au cours de décennies, la nature est souvent tributaire de notre aide.

Avec ses 700 réserves, Pro Natura s'engage activement pour davantage de nature

Les réserves naturelles sont entretenues par nous seuls ou en collaboration avec d'autres partenaires. Les objectifs de protection sont définis au mieux pour chaque aire. Pour certaines, cela signifie avant tout de ne rien faire et de laisser la nature prendre sa place. D'autres exigent le recours à des machines ou à des animaux de rente.

Lorsque le site le permet, nous nous plaisons à présenter nos petits paradis naturels au public: notre carte de la Suisse indique les réserves naturelles Pro Natura que vous pouvez explorer sur des chemins très divers. Elles sont marquées d'une épingle verte. En plus de l'itinéraire de randonnée, les gares routières et ferroviaires les plus proches sont également affichées.

Les épingles grises font référence aux réserves naturelles qui apportent une contribution substantielle à la biodiversité en Suisse et que nous souhaitons présenter sur cette page. Celles-ci ne sont pas accessibles au public. Parfois la protection de la nature signifie de la laisser toute seule.

Source: Office fédéral de topographie, Pro Natura