Transition énergétique en Suisse: l’objectif zéro émission nette loin d’être atteint

07.10.2019

Si la Suisse n’accélère pas la cadence dans la protection du climat, elle ne parviendra même pas à atteindre l’objectif zéro émission nette avant la fin du siècle. C’est ce que montre l’index du tournant énergétique des grandes organisations environnementales.

  • L’objectif zéro émission nette est loin d’être atteint: fin août, le Conseil fédéral annonçait le nouvel objectif climatique de la Suisse: la réduction des émissions de CO2 à zéro d’ici 2050. Mais l’index du tournant énergétique le montre: en Suisse, les émissions de gaz à effet de serre sont loin de diminuer à un niveau suffisant pour atteindre cet objectif. En 2018, lorsque le mouvement de la grève pour le climat a vu le jour, les réductions de CO2 avaient seulement atteint 1% en Suisse.
     
  • Après nous, le déluge: si cela continue, bâtiments, véhicules et industrie seront encore responsables de près de 14 millions de tonnes de CO2 dues à la consommation énergétique en Suisse en 2050. Si les autres pays négligent laprotection climatique de la même façon, nous devons nous attendre à l’extinction de plus en plus d’espèces animales, à des vagues de chaleur de plus en plus fréquentes et à un approvisionnement alimentaire de plus en plusdifficile.
     
  • Signal d’alarme à l’intention des politiciens: la politique doit prendre au sérieux son propre objectif climatique, les découvertes de la science et les exigences de la population. Et ancrer une politique climatique véritablement plus efficace dans une loi sur le CO2 révisée, entre autres par la fixation de valeurs limites de CO2 rapidement efficaces pour les bâtiments.
     
  • Nous nous trouvons à un moment crucial: l’élection d’un Parlement en faveur de la protection de l’environnement serait l’occasion d’imposer la transition écologique pour les affaires essentielles. Le classement des organisations environnementales (www.ecorating.ch/fr) montre l’engagement des parlementaires actuels envers la protection de l’environnement, ainsi que les promesses électorales des nouveaux candidats. Pour faciliter le choix des électrices et des électeurs.

Citations

Michael Casanova, chef de projet Protection des eaux et politique énergétique, Pro Natura

«En plus des efforts en matière d’efficacité, il faudra également accélérer le développement des énergies renouvelables. Selon les études de potentiel, l’énergie solaire pourrait couvrir jusqu’à 80% des besoins actuels en électricité. Nous avons besoin de parlementaires qui seront enfin prêts à réclamer de manière offensive le recours à l’énergie solaire au lieu de financer l’énergie hydraulique au détriment de la nature.»

Elmar Grosse-Ruse, spécialiste Climat et énergie, WWF Suisse

«Nous nous trouvons au cœur d’une crise climatique et tout nous indique que la Suisse y contribue. Elire un Parlement favorable à la protection de l’environnement nous permettra de poser les bases d’une politique climatique efficace.»

Georg Klingler, responsable Climat, Greenpeace Suisse

«Lorsque nos glaciers auront entièrement fondu, le paysage helvétique typique ne sera plus visible que sur les vieilles cartes postales et dans les livres d’histoires. Pour l’éviter, il nous faut agir et accélérer le rythme de la transition écologique et la protection de l’environnement par quatre.»

Anders Gautschi, directeur de l' Association Transport et Environnement (ATE)

«L’actuelle révision totale de la loi sur le CO2 va dans la bonne direction. Afin de réduire à zéro les émissions nettes de CO2, il faut cependant fixer des objectifs très ambitieux dans tous les domaines et surtout des mesures efficaces afin d’atteindre ces derniers.»

Contact

Pierrette Rey, porte-parole du WWF Suisse, @email, 021 966 73 75

Informations supplémentaires

A propos de l’index du tournant énergétique

Chaque année depuis 2013, l’index du tournant énergétique (ITE) mesure l’avancement de la transition énergétique en se basant sur des données publiques. La plupart de ces données ont été rassemblées par l’entreprise de conseil EBP
Schweiz AG pour le compte de l’Alliance-Environnement et afin de corriger les perturbations comme les conditions météorologiques. Les données sont toutes comparées à une trajectoire indicative, p. ex. pour les émissions de CO2 issues de la production énergétique. Cela signifie que si les émissions restent stables, la valeur de l’avancement de l’objectif baisse dans l’index, parce que selon la trajectoire indicative, les émissions devraient baisser d’une année à l’autre. Les trajectoires indicatives sont définies de façon à ce que les indicateurs doivent et puissent atteindre un avancement de 100% chaque année. L’ITE mesure concrètement les données des catégories principales: protection du climat, sortie du nucléaire, biodiversité, efficacité énergétique, énergies renouvelables, économie, social et sécurité des approvisionnements. Actuellement, les performances de la Suisse dansle domaine de la protection climatique sont très insuffisantes.