Oui à la nature - Oui à l’avenir de la région Adula

28.01.2016

Charte du Parc Adula

C’est avec enthousiasme que Pro Natura et ses sections cantonales des Grisons et du Tessin disent oui au Parc Adula. Elles voient une chance unique d’à la fois conserver l’héritage naturel et paysager extraordinaire autour du Rheinwaldhorn et de fonder un avenir économique durable pour la région. Dans sa réponse à la consultation sur la Charte du Parc Adula, Pro Natura milite pour une charte forte: plus un parc national se différencie des autres régions, plus ses visiteurs en profitent, au bénéfice de la population régionale et de la nature.

L’Europe compte 300 parcs nationaux. L’Allemagne en a créé 12 à elle toute seule depuis 1990. Les régions en profitent économiquement tout en protégeant la nature. Silva Semadeni, présidente de Pro Natura et conseillère nationale grisonne, est convaincue par l’idée du Parc national Adula: «L’idée de ce parc national a ceci de génial qu’elle suscite à long terme que des gagnants puisqu’elle assure non seulement la protection de la nature mais aussi l’amélioration des perspectives économiques de la population.» Et de poursuivre en affirmant qu’une chance historique s’ouvre pour les vallées du Parc Adula. C’est donc par conviction que Pro Natura soutient le Parc Adula en s’exprimant clairement en faveur de sa création.

Les parcs nationaux bien profilés sont les plus utiles

Pour déployer pleinement ses avantages pour tous, un parc national doit se démarquer visiblement et sensiblement des régions qui ne sont pas des parcs nationaux. C’est notamment pour cette raison que Pro Natura s’investit en faveur d’une charte forte. Sa consultation se termine le 1er février 2016. Pro Natura voit des possibilités d’amélioration pour les points suivants:

  • Le règlement d’utilisation contient de nombreuses exceptions pour différents groupes d’utilisateurs. On peut se demander si le libre développement de la nature, obligatoire dans la zone centrale, pourra se réaliser et se différencier des régions sans le label de parc national.
  • La charte mentionne que la zone périphérique n’aura pas de conséquences juridiques. C’est incorrect, car les communes doivent réaliser dans cette zone des objectifs de l’Ordonnance sur les parcs. Les projets futurs devront en tenir compte. De plus, le périmètre du parc présente des lacunes, visiblement pour laisser de la place en vue de futurs grands projets, ce qui est contraire au sens même d’un parc national.

Le développement du Parc Adula ne sera cependant de loin pas terminé avec sa création. Ce développement est un processus qui a besoin d’un point de départ. Jacqueline von Arx, chargée d’affaires de Pro Natura Grisons: «Il faut des objectifs dont la barre est placée assez haut et on doit les poursuivre progressivement sur place avec tous les concernés tout au long du développement du parc.»

Parc Adula: un mandat de la population

Le Parc Adula est un mandat des habitantes et des habitants de la région. Il ne peut d’ailleurs être créé qu’avec l’assentiment des 17 communes du parc et de leurs citoyennes et citoyens. Christian Bernasconi, responsable du Centre Pro Natura du col du Lucmagnier situé dans la région du parc, et qui habite lui-même à l’intérieur du périmètre du parc: «C’est une chance unique. Nous pouvons protéger à long terme nos paysages grandioses et déterminer nous-mêmes un avenir durable pour notre région. Mon espoir est que ceux qui sauront reconnaître les chances que le Parc Adula offre pour l’avenir seront très nombreux.»

Informations supplémentaires:

  • Silva Semadeni, présidente de Pro Natura, tél. 079 385 53 57, @email
  • Jacqueline von Arx, chargée d'affaires de Pro Natura Grisons, tél. 079 792 23 52,@email
  • Urs Tester, membre de la direction de Pro Natura et chef de la division Biotopes [&] espèces,tél. 079 534 16 32, @email
  • Christian Bernasconi, Pro Natura Tessin, responsable du Centre Pro Natura Lucomagnoà Acquacalda,tél. 079 262 16 51, @email

Service médias Pro Natura:

Nicolas Wüthrich, tél. 024 423 35 67, 079 212 52 54, @email

Photos pour les médias: la région où se situe le projet de parc national «Parc Adula»:

www.pronatura.ch/photos-parc-adula