Banner Biodiversitätsinitiative
22.08.2023 Crise de la biodiversité

La Commission de l’environnement reconnait la nécessité d’agir en faveur de la biodiversité sans plus attendre

L’association de soutien de l’Initiative biodiversité salue le fait que la Commission de l’environnement du Conseil national (CEATE-N) recommande au Conseil national de maintenir la révision de la loi sur la protection de la nature et du paysage (LPN). Un contre-projet indirect à l’Initiative biodiversité doit permettre à la Suisse de faire rapidement des progrès urgents et nécessaires dans la protection et la promotion de la biodiversité. Il en va du fondement de notre existence.

«Plus d’un tiers des espèces animales et végétales de Suisse figurent sur la liste rouge. Les efforts actuels en matière de protection de la biodiversité sont encore clairement insuffisants pour enrayer l’extinction des espèces en Suisse. Le contre-projet devrait contribuer à une sauvegarde rapide de notre source de vie qui est actuellement gravement menacée. Il est donc important que le Conseil national maintienne ce projet de révision de la LPN.»
Raffael Ayé, directeur de BirdLife Suisse

«La nature fournit d’importantes prestations écosystémiques telles que la pollinisation et la fertilité des sols, sans lesquels nous ne pourrions pas vivre. Le Conseil fédéral parle d’une valeur des services écosystémiques de 14 à 16 milliards de francs par an*. Préserver ces services nous coûte peu en comparaison. En revanche, nous ne pouvons pas nous permettre un déclin continu de la biodiversité. Pour protéger nos bases vitales et celles des générations futures, nous avons besoin d’une révision efficace de la loi, comme celle présentée par le Conseil national.»
Sarah Pearson Perret, directrice romande de Pro Natura

Nouvelle approche pour le contre-projet indirect

La CEATE-N a apparemment discuté d’une nouvelle approche pour le contre-projet indirect. L'association de soutien de l’Initiative biodiversité continue de saluer le fait que le Parlement décide d'un contre-projet efficace et donc d'une sauvegarde rapide de notre source de vie. La Suisse ne peut plus se permettre d'attendre davantage. L'association de soutien examinera une nouvelle proposition dès qu'elle sera publiée.

Pour un contre-projet indirect

L’association de l’Initiative biodiversité souhaite une action rapide et ciblée et continue donc de s’engager pour un contre-projet adéquat. En l’absence d’un contre-projet acceptable, elle est toutefois prête à porter l’initiative devant les urnes et à s’engager de toutes ses forces dans la campagne de votation. Elle pourra s’appuyer sur un soutien important de la population, comme le montrent les 44 000 signatures récoltées pour l’appel biodiversité en seulement huit semaines (Pétition 23.2024 Crise de la biodiversité: Agissons sans attendre!).

Explications du Conseil fédéral du 4.3.2022: page 11 et note 19
https://www.fedlex.admin.ch/eli/fga/2022/737/fr

Contact:

  • Pro Natura: Sarah Pearson Perret, directrice romande, tél. 079 688 72 24, @email
  • BirdLife Suisse: Raffael Ayé, directeur, tél. 076 308 66 84, @email
  • Patrimoine suisse: Stefan Kunz, secrétaire général, tél. 079 631 34 67, @email
  • Fondation suisse pour la protection et l’aménagement du paysage: Franziska Grossenbacher, directrice adjointe, tél. 076 304 43 58, @email
  • Initiative biodiversité: Dagmar Wurzbacher, service médias, tél. 076 517 25 96,  @email

Informations complémentaires

Info

Commentaire de l’association de soutien à l’Initiative biodiversité suite à la décision de la CEATE-N

Enregistrer

Imprimer