Forêt de Telli sur le Haslilhorn © Josephine Cueni

Davantage de diversité dans la forêt de Lopper

Depuis 2017, sur les pentes sud de Lopper et du Pilate dans le canton d’Obwald, nous promouvons la biodiversité dans les forêts et améliorons en même temps leur rôle de protection à long terme.

Sous l’influence du foehn, un vent chaud, les versants sud de Lopper et du Pilate représentent un site particulier. Les forêts pentues hébergent des plantes ne pouvant vivre que dans des sites chauds et secs. Dans les clairières, les papillons volent et les lézards prennent le soleil. Or, si la forêt devient plus dense et plus sombre, cette diversité naturelle disparaîtra.

Promouvoir la forêt comme protection et comme habitat 

Les forêts de Lopper et du Pilate sont idéales pour encourager les habitats des clairières forestières. Mais la forêt protège également les routes et les voies de chemins de fer situées plus bas contre les dangers naturels tels que les chutes de pierres. Pro Natura promeut de manière ciblée la diversité naturelle dans la forêt et renforce également la forêt de protection. La forêt est éclaircie dans des sites soigneusement sélectionnés. Dans la mesure du possible, les arbres abattus sont laissés sur place. Ils offrent ainsi un habitat pour les champignons et les insectes ainsi que de la place pour les jeunes arbres. 

Qui vit dans les clairières de la forêt de Lopper?

Rosalie des Alpes © Josephine Cueni © Pro Natura / Josephine Cueni
Alpenbock

La Bacchante, une espèce menacée, se plaît dans les forêts éclaircies. Le Lézard des souches, lui aussi menacé, se réchauffe aux endroits ensoleillés et présentant des possibilités de se cacher. La Rosalie des Alpes croît dans les troncs morts de hêtre. Le Pic noir se nourrit des insectes vivant dans le bois mort. Grâce à ses coups de becs puissants, il crée des cavités pour lui-même ainsi que pour d’innombrables autres espèces.

Collaboration avec les exploitations forestières

Pro Natura collabore étroitement avec le canton d’Obwald et l’exploitation forestière de la Korporation Alpnach. Ce projet fournit l’opportunité de discussions passionnantes et instructives entre les milieux forestiers et la protection de la nature. Cette démarche permet de garantir une bonne base pour exploiter les synergies des différentes demandes et préoccupations.

Cela pourrait aussi vous intéresser

Un par­adis pour les orchidées

Difficile, pour un biotope, d’être plus diversifié:…

Réserve naturelle

A tra­vers l’histoire du Chasseral

Comment en un instant reculer du présent à moins 150…

Réserve naturelle