Nationalratssaal © Parlamentsdienste Rob Lewis
22.10.2023 Politique environnementale

Élections fédérales: Il faut maintenant une coalition pour l’environnement

Les dés sont jetés: les électrices et électeurs suisses ont élu aujourd'hui un nouveau Parlement. Alors qu'en 2019, les gains des forces écologiques (Verts, PS, PEV et PVL) avaient été exceptionnellement importants, celles-ci ont perdu une partie des sièges qu'elles avaient gagnés à l'époque.

Avec l'UDC, le parti dont les représentants s'opposent presque systématiquement à la protection urgente et nécessaire du climat et de la nature a été renforcé. Désormais, tout le monde est sollicité: car la crise climatique et de la biodiversité ne peut pas être évitée et nécessite de toute urgence des solutions courageuses, bonnes et rapides. Cela ne peut se faire que de manière non partisane et collective.

Depuis longtemps, la crise climatique provoquée par l'homme est l'une des plus grandes préoccupations des Suisses. Le nouveau Parlement doit lui aussi prendre cette préoccupation au sérieux. En juin, les électrices et électeurs ont clairement approuvé la loi sur la protection du climat et par conséquent le zéro net d'ici 2050. L'objectif est fixé, les mesures doivent maintenant suivre. La crise de la biodiversité en Suisse se poursuit sans relâche. Un tiers des espèces animales et végétales sont menacées dans notre pays. Nous avons besoin de toute urgence d'un renversement de tendance pour plus de nature – notre base vitale.

Il faut maintenant une coalition de personnes conscientes des problèmes environnementaux, qui existent dans pratiquement tous les partis. C'est ainsi que des solutions efficaces et susceptibles de réunir une majorité seront possibles pour la protection du climat et de la biodiversité. Pendant la campagne électorale, le climat, l'environnement et l'énergie semblaient être des thèmes importants pour presque tous les partis. Ce sont de bonnes conditions, car nous avons urgemment besoin de solutions constructives qui dépassent les frontières des partis. Nous sommes prêts à collaborer avec le nouveau Parlement pour que les paroles se transforment en actes. Pour le climat et la nature. Car la préservation de nos bases vitales nous concerne tous.

Contacts:

  • Pro Natura: Stella Jegher, cheffe de la division Politique et affaires internationales,
    +41 61 317 92 22, @email
  • Birdlife: Raffael Ayé, directeur,
    +41 76 308 66 84, @email
  • Greenpeace Suisse: Mathias Schlegel, porte-parole,
    +41 79 794 61 23, @email
  • Schweizerische Energie-Stiftung: Nils Epprecht, directeur,
    +41 77 455 99 79, @email 
  • ATE Association transports et environnement: Anders Gautschi, directeur de l’ATE,
    +41 79 960 11 71, @email
  • WWF Schweiz: Jonas Schmid, Mediensprecher,
    +41 79 241 60 57, @email 

Informations complémentaires

Info

Commentaire de l’alliance environnement aux médias

Enregistrer

Imprimer