Vogelschwarm (Sturnus Vulgaris) in Neuchatel
Crise de la biodiversité

La biodiversité en Suisse: questions et réponses

Qu’est-ce que la biodiversité? Qu’implique le déclin de la biodiversité pour nous, les êtres humains? Quel est le lien entre la crise de la biodiversité et la crise climatique? Et quelles sont les solutions? Vous trouverez des réponses à ces questions et à bien d’autres encore sur cette page.

L’eau potable, l’air, les sols fertiles et les plantes pollinisées: nous avons besoin de tout cela pour vivre et tout cela nous est assuré par la biodiversité. Nous dépendons donc de la diversité des milieux naturels et des espèces. La biodiversité est notre source de vie. Or, la biodiversité qui nous entoure diminue fortement et elle est menacée.

Les milieux naturels sont endommagés voire détruits. C’est l’une des principales causes de la perte de biodiversité. De plus, le changement climatique accélère encore l’extinction des espèces. Ce qui est valable pour la crise climatique l’est aussi pour la biodiversité: il faut agir maintenant pour enrayer le déclin de la biodiversité! Pour nous et pour les générations futures.

Trockener Boden yuelan | iStock
Les sols fertiles, l’eau potable, l’air, les sols fertiles et les plantes pollinisées – nous avons besoin de tout cela pour vivre et tout cela nous est assuré par la biodiversité.

Qu’est-ce que la biodiversité?

La biodiversité représente la diversité de la vie. Cette diversité se compose de trois niveaux.  

  1. La diversité des espèces désigne la diversité des êtres vivants. Environ 30’000 espèces animales et 19’000 espèces végétales sont aujourd’hui connues en Suisse. Les spécialistes estiment qu’il existe encore de nombreuses espèces non découvertes à ce jour.  

  2. La diversité des milieux naturels constitue un autre niveau de biodiversité. Cette diversité est importante, car tous les êtres vivants ont des exigences différentes vis-à-vis de leur habitat. Plus les milieux naturels sont diversifiés, plus grand est le nombre d’espèces qui peuvent y vivre. En raison de sa situation et de sa topographie, la Suisse est riche en milieux naturels variés. Une formidable diversité s’étend des zones riveraines des plaines aux sommets de haute montagne.  
    En savoir plus sur nos milieux naturels

  3. La diversité peut également se présenter au sein d’une espèce. Dans ce cas, on parle de diversité génétique. Chaque être vivant possède son propre matériel génétique unique, l’ADN. Grâce aux différences infimes entre les êtres vivants, les espèces peuvent s’adapter aux variations de leurs conditions de vie. Mais beaucoup d’espèces ne peuvent pas suivre le rythme auquel progresse la crise climatique. Les espèces qui ne peuvent pas s’adapter assez rapidement sont menacées d’extinction. 

Qu’est-ce que la crise de la biodiversité?

La crise de la biodiversité désigne la perte de biodiversité. Avec la perte de biodiversité, ce sont aussi nos bases vitales comme l’eau potable, un air pur ou les sols fertiles qui sont en danger.

La biodiversité peut aussi être considérée comme un « tissu vivant » dont les fils sont étroitement entrelacés. Lorsque des espèces enregistrent un fort recul ou disparaissent complètement, ce tissu perd de sa solidité. Souvent, cette évolution n’est pas directement perceptible ni visible. Qui remarque la disparition d’une seule espèce de coléoptère? Et pourtant, c’est le début d’un processus que nous ne pourrons peut-être plus arrêter un jour, un dangereux effet domino: 

La crise de la biodiversité – un dangereux effet domino

Les animaux, les plantes et les autres organismes sont en étroite relation les uns avec les autres. Les insectes comme les abeilles sauvages pollinisent les fleurs. Si certaines espèces d’insectes disparaissent, certaines plantes ne seront plus pollinisées. Ces espèces végétales se retrouvent donc en difficulté elles aussi. Les espèces qui se nourrissent de ces plantes sont à leur tour menacées. Tôt ou tard, cet effet domino touchera l’être humain. Lui non plus ne sera plus retenu par le « tissu vivant de la biodiversité » une fois que celui-ci sera complètement déchiré.  

Quelles sont les causes de la crise de la biodiversité?

Les causes de l’appauvrissement de la biodiversité sont multiples. Citons par exemple: 

  • la disparition et la fragmentation des milieux naturels dues aux changements d’affectation, à la construction effrénée, à l’imperméabilisation, au mitage, à la construction d’infrastructures, à un entretien des jardins et des espaces verts qui ne se fait pas dans le respect de la nature;  
  • l’augmentation des apports de nutriments et de pesticides, le compactage des sols par l’utilisation de grosses machines;  
  • l’agrandissement et l’homogénéisation des surfaces exploitées: regroupement des surfaces, suppression des bosquets, des bordures et d’autres structures, perte de diversité paysagère; 
  • la correction des cours d’eau, la canalisation et l’endiguement pour la protection contre les crues et la production d’énergie hydraulique; 
  • l’abandon de l’exploitation des prairies, des pâturages et des surfaces marginales riches en espèces.

La propagation d’espèces exotiques envahissantes et le changement climatique contribuent également au déclin de la biodiversité.

Rotklee-Bläuling im Wallis cdbrphotography | iStock
60% des insectes sont en danger ou potentiellement menacées.

Quelles sont les solutions?

Commençons par la bonne nouvelle: il existe une multitude d’instruments connus et éprouvés qui permettent de faire face à la crise de la biodiversité. Nous savons comment renaturer des rivières et des ruisseaux rectifiés, redonner vie à des marais, exploiter les forêts tout en respectant la nature, aménager des parcs et des jardins riches en biodiversité ou transformer une exploitation agricole en havre de biodiversité. Dans tout le pays, de beaux succès en matière de protection de la biodiversité ont été enregistrés.  
 
Mais il y a aussi une mauvaise nouvelle: la diversité de la nature a besoin d’espace, la promotion de la biodiversité a besoin d’argent. En Suisse, on n’investit ni assez d’espace ni assez d’argent dans la promotion de la biodiversité. C’est précisément pour cela que nous traversons une crise de la biodiversité! Et c’est là qu’intervient l’Initiative biodiversité, qui demande plus d’espace pour la nature et réclame les moyens nécessaires à une protection efficace de la biodiversité.  

Mais l’Initiative biodiversité ne fixe que le cadre. La marge de manœuvre politique de la Confédération, des cantons et des communes est préservée. L’Initiative biodiversité permet ainsi de trouver des solutions sur mesure, adaptées aux régions. Ce faisant, elle responsabilise tous les secteurs et toutes les parties prenantes. Sauver la biodiversité est une mission collective: la biodiversité constitue après tout le fondement de notre vie à toute et tous.  
 

Questions et réponses sur la biodiversité

Que sont les services écosystémiques?

La nature n’a pas besoin de nous, les êtres humains. Mais nous avons besoin de la nature. Notre bien-être dépend directement d’elle. La nature possède une valeur inestimable. Par services écosystémiques, nous entendons les prestations que la nature nous fournit chaque jour: les rivières naturelles enrichissent les nappes phréatiques, les arbres en ville abaissent la chaleur en été, les forêts nous protègent des dangers naturels. La fertilité des sols, la pollinisation et l’eau propre sont essentielles à la production de denrées alimentaires. Les beaux paysages et les bons moments passés dans la nature renforcent notre santé mentale.  

Quelle est la gravité de la crise de la biodiversité en Suisse?

L’état de la biodiversité en Suisse est alarmant: 

  • Un tiers de toutes les espèces animales et végétales de Suisse sont considérées comme menacées ou déjà éteintes. 
  • 45 % des espèces d’abeilles sauvages en Suisse sont éteintes ou menacées. 
  • Les marais ont subi un recul de 82 % de leur surface depuis 1900. 
  • Les prairies et pâturages secs ont diminué de 90 % durant la même période.  
  • 7594 km2 de milieux naturels riches en espèces (prairies sèches, zones alluviales et marais) ont disparu depuis 1900. Cela correspond à près d’un cinquième de la superficie totale de notre pays!

La plupart des plus de 230 types de paysages définis scientifiquement en Suisse sont également dans un état préoccupant. Non seulement l’espace vital des espèces animales et végétales indigènes se restreint de plus en plus, mais la qualité et l’interconnexion des milieux naturels ne cessent de diminuer.  

C’est en 1994 que la Suisse a cosigné la Convention des Nations unies sur la diversité biologique. Elle a donc fait siens depuis longtemps les objectifs globaux de lutte contre l’extinction aiguë des espèces et la destruction progressive des bases naturelles de la vie. Malheureusement, la politique ne parvient pas à adopter des mesures efficaces pour enrayer la perte de biodiversité. C’est pourquoi nous avons besoin de l’Initiative biodiversité. En savoir plus 

Pro Natura critique l’inaction du monde politique et montre dans sa propre analyse l’ampleur réelle des mesures à prendre. Vers le rapport

Quel est le lien entre crise climatique et crise de la biodiversité? 

Les conséquences du changement climatique constituent une menace pour la biodiversité en Suisse. C’est surtout la rapidité du changement qui pose problème: l’être humain et la nature n’ont pas le temps nécessaire pour s’adapter.  

Malheureusement, les deux crises sont encore largement perçues et traitées comme des phénomènes indépendants. Des mesures sont élaborées de façon sectorielle. Cela conduit à des conflits d’objectifs apparents qui sont exploités à des fins politiques. Concrètement: éoliennes ou protection de la nature? La réponse ne peut être que la suivante: les deux, et les deux au bon endroit!  

En effet, une biodiversité élevée est indispensable pour faire face à la crise climatique. Prenons un exemple très simple: l’assèchement d’un marais est une catastrophe pour la biodiversité, car il signe la disparition de milieux naturels uniques. Mais le climat en souffre également: en se décomposant, le sol des marais dégradés libère des gaz à effet de serre, néfastes pour le climat. En alimentant le marais en eau et en le régénérant, on fait du bien à la fois au climat et à la biodiversité. Il est donc important de comprendre que la crise climatique et la crise de la biodiversité ne peuvent et ne doivent être résolues qu’ensemble, et rapidement.
 

Demonstration Biodiversität
Agir pour la biodiversité

Le 22 septembre, l’Initiative biodiversité sera soumise au vote. Arborer les drapeaux de l’initiative, diffuser des témoignages, soutenir activement la campagne: ensemble, nous pouvons accomplir beaucoup de choses. Un grand merci pour votre engagement!