fourmis noire des jardins  (© Saxifraga / Frits Bink)

La fourmi noire des jardins s’envole

07.06.2019

C’est pour bientôt: des milliers de fourmis ailées vont sortir de leurs nids souterrains et s’élèveront dans les airs pour leur vol nuptial.

Les jeunes reines et les jeunes mâles de la fourmi noire des jardins (Lasius niger) s’envolent en été pour s’accoupler. Les mâles meurent après l’accouplement tandis que la jeune reine largue ses ailes et se cherche un abri dans le sol. La reine s’occupe elle-même des premiers œufs, puis les ouvrières reprennent cette tâche quand elles sont suffisamment nombreuses.

Grandes colonies

Une colonie de fourmis peut compter de quelques centaines à plusieurs millions d’ouvrières avec leur reine. Plus il y a d’ouvrières, plus la construction de la fourmilière à la surface du sol est intensive.

La fourmilière comporte des espaces climatisés pour les œufs et les pucerons des racines. Ces derniers sont «traits» exactement comme les pucerons des feuilles. Les fourmis touchent les pucerons avec leurs antennes pour atteindre leurs sécrétions sucrées.

Largement répandue et opportuniste

Les ouvrières de la fourmi noire mesurent de 3 à 5 mm et les reines de 8 à 9 mm de longueur. Leur couleur varie du brun foncé au noir et leur corps est recouvert de poils denses et argentés.

Les fourmis noires sont notre espèce de fourmi la plus commune. Elles peuplent les lisières de forêts, les prés, les jardins et les villes. Elles sont partout où elles arrivent à construire des fourmilières : sous des pierres, des écorces d’arbres, dans les gazons, les fissures de murs – et quelques fois aussi dans les maisons. La fourmi noire des jardins est commune en Europe, Asie, Afrique et Amérique du Nord.

 

 

Cela pourrait aussi vous intéresser

Prairies fleuries: par­adis colorés

Des prés et pâturages riches en espèces, mais fortement…

Thème

Invitez des papil­lons chez vous!

Aimeriez-vous créer un refuge pour ces voltigeurs multicolores?…