Le liseron des haies  (© Saxivfraga / Ed Stikvoort)

Le liseron des haies fait très fort

04.07.2019

Le bonheur des uns fait le malheur des autres. Le liseron des haies fait partie des herbes sauvages les plus redoutées des jardins. Mais que ses fleurs blanches sont belles!

On ne peut pas contester la frappante beauté des fleurs blanches du liseron des haies (Calystegia sepium), en forme d’entonnoirs. Ce liseron est pratiquement impossible à éliminer une fois que ses rhizomes souterrains – qui ressemblent à des racines – se sont répandus profondément dans le sol.

A déguster avec plaisir

Celles et ceux qui élèvent de petits animaux toléreront peut-être le liseron des haies dans leur jardin. Les tortues, par exemple, trouvent délicieuse cette plante envahissante. Les éleveurs de lapins apprécient aussi cette plante grimpante car elle aide leurs chouchous quand ils ont des problèmes de digestion.

Et autrefois, on utilisait le jus amer du liseron des haies contre les catarrhes gastriques et intestinaux et contre les maladies pulmonaires. Ses graines sont même créditées de propriétés hallucinogènes.

Très répandu

Les pousses du liseron des haies s’enroulent vers le haut dans le sens des aiguilles d’une montre et peuvent mesurer jusqu’à 3 mètres. Leurs feuilles sont sagittées, leurs fleurs mesurent jusqu’à 6 cm de diamètre. Le liseron des haies pousse presque partout en Suisse dans les haies ou les buissons épais, et partout dans les régions tempérées à subtropicales.

D’ailleurs, en Chine, on cultive cette «mauvaise herbe» pour ses rhizomes riches en amidon et en sucre qui sont cuits et servis avec du riz.

Cela pourrait aussi vous intéresser