Agrion de Mercure © Gilles San Martin

Petits cours d'eau pour l'agrion de Mercure

L'agrion de Mercure vit au bord de cours d'eau à faible débit. Cette magnifique libellule est cependant menacée d'extinction. Dans la vallée lucernoise de la Reuss, nous aménageons des berges de ruisseaux afin que l'espèce puisse y survivre.

L'agrion de Mercure a besoin de petits cours d'eau et de fossés à faible débit. Des emplacements ensoleillés sont essentiels à sa survie. En collaboration avec le canton de Lucerne, nous voulons préserver et augmenter les populations existantes. Une végétation luxuriante et dense, mais également des rivages fauchés à ras et trop de lisier provenant de l'agriculture ont détruit leur habitat et causé leur disparition dans de nombreux endroits.

Une promotion ciblée sur des sites prometteurs dès 2017

L'agrion de Mercure est encore ponctuellement présent dans la partie lucernoise de la vallée de la Reuss. Un concept de conservation détermine quels emplacements boisés il s'agit d'éclaircir et où apporter des changements structurels aux cours d'eau. Cette action est menée en collaboration avec le canton, les communes et les propriétaires fonciers. Nous renaturons quelques ruisseaux dans une zone située entre Rotkreuz et Buchrain. Nous adaptons l'entretien des ruisseaux aux exigences de l'agrion de Mercure. Cette libellule devrait ainsi coloniser d'autres tronçons du cours d'eau. On s'attend à ce que sa population augmente aux endroits déjà répertoriés.

Effets secondaires positifs

A proximité des eaux de reproduction, nous veillons tout particulièrement à maintenir l’exploitation des zones dans le respect de la nature. Cet habitat attrayant favorise également sa recolonisation par d’autres espèces de libellules. Aux côtés de l'agrion de Mercure, les magnifiques caloptéryx, cordulégastres annelés et orthétrums bleuissant, ainsi que d’autres agrions, s'y sentiront certainement à l'aise.

Cela pourrait aussi vous intéresser

Les cen­trales hydrauliques ne doivent pas être déresponsabilisées

14.02.2019

Une initiative parlementaire du conseiller national Albert Rösti demande que les centrales hydrauliques existantes ne soient plus tenues de compenser…

Communiqué aux médias

Pro­jet péd­a­gogique «A l’eau!»

A première vue, nos rivières et ruisseaux semblent…

Projet