Que la lumière soit… moins forte!

07.11.2018

L’un est visionnaire, l’autre on ne peut plus concret. Pour la première fois, deux lauréats se voient cette année décerner simultanément le prix Elisabeth et Oscar Beugger: «Paysage nocturne dans le parc naturel de Gantrisch», de la société de développement de la région de Gantrisch (BE/FR) et «Éclairage public à luminosité réduite», de la commune de Fläsch (GR). Les deux candidats récompensés ont adopté des approches fort différentes, mais pareillement convaincantes, pour protéger la faune de la pollution lumineuse. Ils se partageront le prix Elisabeth et Oscar Beugger, doté de 50'000 francs.

Pour nous, êtres humains, l’éclairage artificiel est synonyme de confort et sécurité. En revanche, pour le monde animal, la disparition de l’obscurité naturelle des nuits due à la surabondance de la lumière artificielle est cause de nombreuses difficultés. Les espèces nocturnes, fortement perturbées, se voient contraintes de réduire leur rayon d’action, ce qui limite leur accès à la nourriture. La pollution lumineuse prive les oiseaux migrateurs de leurs repères. Les insectes sont irrésistiblement attirés par les lumières et en meurent. Leurs prédateurs – hérissons, batraciens et chauves-souris –  en sont eux-mêmes affectés. Cette situation critique a amené Pro Natura à choisir le thème «Réduction de l’éclairage artificiel pour la protection des animaux» pour la soumission des projets au prix Elisabeth et Oscar Beugger 2018. Deux lauréats ont été récompensés aujourd’hui par un montant de 25'000 francs chacun. 

Réduire la luminosité de l’éclairage public dans la commune de Fläsch

Le projet «Éclairage public à luminosité réduite» prévoit de diminuer la pollution lumineuse et la consommation d’énergie sur tout le territoire de la commune de Fläsch, tout en améliorant la qualité de l’éclairage. Il comprend une réduction du nombre de sources lumineuses, un dispositif permettant de les faire fonctionner à la demande et une adaptation de la température et du spectre de l’éclairage public. Ces mesures profiteront notamment à deux genres de chauves-souris menacés, les murins et les rhinolophes, qui nécessitent des «couloirs» d’obscurité pour gagner leurs territoires de chasse. Le projet de la commune de Fläsch est exemplaire en ceci qu’il répond simultanément à plusieurs besoins: le type d’éclairage choisi sécurise les espaces publics, permet des économies d’énergie et contribue à la protection des espèces menacées.

Un parc naturel «étoilé» dans la région du Gantrisch

Porté par la société de développement de la région du Gantrisch (BE), le projet «Paysage nocturne dans le parc naturel du Gantrisch» veut offrir à ses hôtes la possibilité de contempler à nouveau la voûte nocturne dans sa splendeur originelle. Le premier «parc aux étoiles» de Suisse vise à sensibiliser la population aux bienfaits d’une gestion efficiente des sources lumineuses pour la faune et la flore mais aussi pour la santé des humains, la culture et la qualité de vie. Les mesures à prendre dans ce but vont de visites nocturnes à l’observatoire astronomique à une réglementation intelligente de l’éclairage sur le territoire du parc, en passant par la recherche et le monitorage. La réalisation de toutes ces idées dépendra de l’engagement des communes et de la population. Projet de vaste ampleur inscrit dans la durée, «Paysage nocturne Gantrisch» peut faire des émules parmi les autres parcs naturels régionaux par son caractère visionnaire et le fait que chacune des mesures mises en œuvre contribue déjà à diminuer la pollution lumineuse.

Prix Beugger et Fondation Beugger
Pro Natura remet le prix Elisabeth et Oscar Beugger sur mandat de la fondation Emanuel et Oscar Beugger et en son nom. Tous les deux ans, nous décernons ce prix à des projets exemplaires de protection de la nature en Suisse. Nous récompensons des efforts particuliers réalisés pour la protection et promotion des espèces, les zones de protection et la protection du paysage. Doté de 50'000 francs, ce prix est l'un des plus importants dans le domaine de la protection de la nature en Suisse. La Fondation Emanuel et Oscar Beugger, dont le siège est à Bâle, a été créée en 2004 par Elisabeth Beugger. Le nom de la fondation a été choisi en mémoire de son mari Oscar Beugger, décédé en février 2004, et de son père Emanuel Beugger. Cette fondation exclusivement d’intérêt général s’est donné pour but d’encourager des projets et des institutions dans le domaine de la protection de la nature et des animaux en Suisse. Les lauréats ont été jusqu’ici la Fondazione Bolle di Magadino pour son projet de renaturation du delta du Tessin (2008), le canton d’Uri pour son programme «Foin sauvage Uri» (2010), la commune de Mörel-Filet (VS) pour la valorisation écologique d’un alpage (2012), le «projet de réseau écologique Höfe» dans le canton de Schwyz pour la création de zones humides (2014) et le projet «Le réseau espaces verts en ville de La Chaux-de-Fonds… sous l’aile du rouge-queue à front blanc» (2016).

Renseignements

  • Andreas Boldt, chef de projet Biotope et Espèces, Pro Natura, tél. 061 317 91 26, @email
  • Andreas Murbach, membre du conseil de fondation de la Fondation Emanuel et Oscar Beugger, tél. 076 377 85 66, @email

Pour les lauréats du projet de Fläsch: 

  • Questions générales: René Pahud, président de la commune, tél. 081 302 23 95, @email
  • Questions techniques: Roland Bodenmann, planificateur éclairagiste SLG, tél. 079 343 63 88, @email 

Pour les lauréats du projet Gantrisch:

  • Ramona Gloor, directrice de la communication, Société de développement de la région de Gantrisch, tél.  031 808 00 20, @email

Service médias de Pro Natura: 

  • Nicolas Wüthrich, tél. 079 212 52 54, @email

Photos presse à télécharger

Cela pourrait aussi vous intéresser