Une musaraigne sauvée sur une main
Crise de la biodiversité

Éliminer barrières et pièges à petits animaux

Petites mesures, grande efficacité! Zones bâties, jardin ou autour de la maison: de nombreux pièges et embûches, dont nous ne nous apercevons même pas, rendent la vie dure aux petits animaux. Ils ne sont pourtant pas difficiles à éliminer.

Les zones bâties servent d’habitat à de nombreux petits animaux, tout comme à certains animaux de plus grande taille: des loirs dans les combles des maisons, des tritons alpestres et des grenouilles dans l’étang du jardin, des hérissons qui se régalent de limaces dans les plants de salade, ou encore le renard et la martre, qui eux aussi s’aventurent dans les villages et les villes. Mais nous les humains, privons inconsciemment nos colocataires de leur espace vital et les mettons en danger de mort.

Éliminer les barrières et créer des habitats

Les villes et villages abritent tout un monde animal. Veillez à éliminer les pièges à faune existants ou à ne pas en créer de nouveaux. Il n’en faut pas plus pour aider la nature. Vous donnerez ainsi plus de valeur à l’espace construit et assumerez vos responsabilités vis-à-vis de la nature.

    Préserver les abris pour les chauves-souris et les oiseaux

    Avis aux propriétaires: les greniers offrent un habitat idéal pour les chauves-souris et certaines espèces d’oiseaux. Lors de vos rénovations, faites attention de ne pas boucher les trous d’accès. Vous risqueriez soit de piéger les animaux, soit de leur fermer l’accès à leur logement. Une idée: consultez des ornithologues ou des spécialistes des chauves-souris lors de vos rénovations et aidez ainsi à conserver des lieux de nidification et de repos essentiels.

    Dachstock mit Vogelhäusern
    Avec quelques aménagements, un toit peut offrir un bel abri aux chauves-souris et à certaines espèces d’oiseaux.

    Récipients ouverts: à ranger

    Lorsque vous travaillez à l’extérieur, pensez à protéger les petits animaux autour de la maison: ne laissez pas traîner des récipients ouverts, tels que des pots de fleurs ou des bidons. Ils se transforment rapidement en pièges mortels pour les petits animaux. Merci de penser à refermer, retourner ou ranger ces objets.

    Leere Eimer, ein Kessel mit Gartenwerkzeug
    Les récipients ouverts sont des pièges mortels pour les petits rongeurs.

    Autocollants sur les vitres pour avertir les oiseaux

    Les vitres reflètent le paysage et donnent aux oiseaux l’illusion d’une trajectoire de vol sans obstacle. Collez un film de protection ou des bandes colorées sur vos vitres afin que les oiseaux ne viennent pas les percuter et se blesser. Les façades en verre telles que les vérandas, les vitrages de balcon et les grandes fenêtres sont particulièrement problématiques.

    Grosse Glasscheiben, in denen sich die Umgebung spiegelt
    Pour les oiseaux, les vitres sont souvent des pièges mortels.

    Aides pour escalader escaliers et puits

    Les puits de lumière, de ventilation ou de drainage construits au niveau du sol et les accès aux caves peuvent se transformer en pièges mortels pour les petits animaux: les amphibiens, les reptiles, les coléoptères ou les souris, et même les hérissons peuvent y tomber et ne pas réussir à remonter les parois verticales, les marches trop hautes ou les puits aux murs glissants. Voici ce que vous pouvez mettre en place:

    • Couvrir: couvrez le trou, le puits ou la cage d’escalier avec une plaque de plastique translucide, une grille à mailles fines ou une tôle perforée. Pour éviter que les jeunes tritons ne passent à travers les mailles ou les trous, ceux-ci ne doivent pas mesurer plus de 3 à 4 mm de diamètre.
    • Délimiter: surélevez le périmètre autour du trou avec de la tôle ou une barrière à escargots d'au moins 10 cm. En y ajoutant une plaque de métal qui dépasse horizontalement vers l'extérieur, vous en empêcher l’entrée aux amphibiens.
    • Aide à l'escalade: installez une "aide à l'escalade" pour que les animaux puissent sortir eux-mêmes. Par exemple, placez une planche de bois étroite au-dessus de l'escalier ou dans le puits. Un puits de lumière nouvellement construit peut être garni de pierres qui servent d’escaliers aux animaux.

    Placez les amphibiens libérés dans un endroit ombragé et humide, par exemple sous un arbuste.

    Öffentlich zugängliche Treppe, die in eine Unterführung führt
    Une simple planche de bois peut servir d’échappatoire aux amphibiens, coléoptères et petits rongeurs qui ne peuvent plus remonter des parois verticales ou des marches d’escalier trop hautes.

    Ne nettoyez pas votre jardin en automne

    Un jardin proche de l’état sauvage offre de nombreuses cachettes pour les petits animaux. Si vous brûlez les tas de branches ou videz vos piles de bois pour vous chauffer, vous détruisez en même temps les lieux d’hibernation des souris et des hérissons. Laissez un peu de désordre! Il permet une plus grande biodiversité dans les zones construites.

    Aufeinandergeschichtete Holzäste als Winterlager für Kleintiere
    Brûler les tas de branches et éliminer les piles de bois de chauffage privent hérissons, chauves-souris, loirs et petits rongeurs de leur quartier d’hiver.

    Au jardin: le plus sauvage, le mieux

    Vers de terre, coléoptères et nombre de petits auxiliaires du jardin ont besoin d’un sol naturel pour se déplacer Les espaces verts et les jardins en zones construites offrent rarement un habitat approprié aux animaux qui n’y trouvent ni abri, ni nourriture: les murs en béton et les surfaces étanches sont autant de barrières infranchissables, les plantes exotiques sont inutiles à la faune indigène et une pelouse coupée court et fertilisée, pauvre en espèces et en plantes à fleurs, est simplement inutile.

    Un jardin naturel varié intègre divers éléments tels que des arbres, des arbustes, des surfaces de prairie et de gravier, des murs en pierre sèche, des endroits ensoleillés et ombragés. Des jardins non fertilisés avec des plantes sauvages indigènes sont des habitats privilégiés pour les espèces plus rares.

    Ein Kiesweg führt zwischen natürlichen Stein^mauern hindurch.
    Renoncer au béton et à l’asphalte permet aux petits animaux de trouver des habitats naturels.

    Planter des haies sauvages à la place des clôtures

    Les petits animaux sauvages ont besoin de liberté de mouvement. Aidez-les en rendant votre jardin accessible à la faune sauvage. Vous pouvez par exemple remplacer les barrières et les clôtures par une haie sauvage d’arbustes indigènes. Cette jolie limite naturelle permet par la même occasion une revalorisation écologique efficace. Si vous ne pouvez pas faire sans barrière, privilégiez plutôt une barrière en bois avec des espaces de 15 cm au minimum, permettant le passage des petits animaux. 

    Garten mit natürlicher Pflanzenhecke und Steinmauer.
    Remplacez les clôtures par des buissons indigènes.

    Renoncer aux filets

    Les filets tendus au-dessus des arbres fruitiers, des baies et des vignes sont des pièges dangereux pour les animaux sauvages. En essayant de passer à travers, les oiseaux, les hérissons ou toutes les autres petites bêtes s’y emmêlent et meurent étouffés. Ils sont également dangereux pour les renards, les blaireaux ou les cerfs. Essayez dans la mesure du possible de ne pas installer des filets ou des clôtures inutiles dans le jardin.

    Si leur utilisation est inévitable, choisissez des filets à fines mailles, souples et colorés. Fixez-les correctement et contrôlez-les régulièrement.

    Kirschbaum mit reifen Früchten, darüber ein grünes Netz
    Les filets peuvent se révéler des pièges dangereux pour les hérissons, les oiseaux, les renards, les blaireaux et autres animaux.

    Bâchez les piscines et les mares

    Un étang ou une piscine peut représenter un piège mortel pour beaucoup de petits animaux tels que les rongeurs et les reptiles, mais aussi pour les renards, les blaireaux ou les hérissons. Ils risquent de se noyer dans un bassin rempli non couvert, ou peuvent, en hiver, tomber dans le bassin vide dont les murs verticaux n’offrent aucune échappatoire. 

    Couvrez les bassins et étangs la nuit et en hiver, installez une échappatoire à l’aide d’une planche ou de pierres disposées en pente douce et surélevez les bords du bassin. Un biotope humide ou un étang de baignade aux bords plats présentent de belles alternatives naturelles. 

    Leerer Swimmingpool, gefüllt mit Schnee.
    Remplis ou vides, les étangs et les piscines sont dangereux pour les petits animaux.

    Informations complémentaires

    Info

    Il existe aussi différents dépliants sur ce sujet avec pour titres: «Animaux sauvages» et «Des amphibiens autour de sa maison». Commandez vos exemplaires dans la boutique en ligne de Pro Natura:

    Enregistrer

    Imprimer