Système solaire sur un toit à Bâle © Matthias Sorg

Politique énergétique et climatique: pour une nature saine

Les glaciers fondent. Les événements météorologiques extrêmes se font plus fréquents. La nature souffre du manque de précipitations. Les effets des changements climatiques se font déjà sentir en Suisse. Et ils vont s’intensifier.

Une politique énergétique et climatique écologique et durable est plus que jamais urgente. Pro Natura s’engage contre le gaspillage de l’énergie et pour les énergies renouvelables. Nous demandons des mesures efficaces en matière de protection du climat ainsi qu’un abandon de la production d’énergie fossile et nucléaire. Les changements rapides que subit le climat au niveau mondial atteignent la Suisse de manière particulièrement brutale: depuis le début des mesures (1864), la température moyenne a augmenté de 2 degrés. En comparaison, la moyenne mondiale n’est montée «que» de 1 degré environ. Les conséquences pour l’homme et la nature sont dramatiques. Les truites de rivière ont du mal à respirer car la teneur en oxygène diminue avec l’augmentation de la température de l’eau. Les arbres dépérissent par manque d’eau. Des espèces alpines comme le lagopède doivent migrer plus haut en altitude – jusqu’au jour où, là aussi, il fera trop chaud.

La Suisse s’est engagée sur le plan international à maintenir en dessous de 2 degrés l’augmentation moyenne de la température, objectif défini par l’accord de Paris sur le climat. Les belles promesses doivent se transformer en actes courageux. La Suisse doit jouer un rôle de précurseur. Pro Natura y travaille et s’engage dans le cadre de l’Alliance climatique et de son activité internationale pour une politique climatique et énergétique efficace et écologique.

Politique énergétique suisse: sur la bonne voie

La Stratégie énergétique 2050 a été adoptée lors de la votation populaire du 21 mai 2017, ancrant désormais dans la loi la sortie programmée du nucléaire, le développement des énergies renouvelables et les objectifs d’efficacité énergétique.

Il s’agit maintenant pour la Suisse de réduire sa consommation d’énergie. Sortir des énergies nucléaires et fossiles – un objectif évident pour Pro Natura - ne va pas sans développer massivement les énergies renouvelables. Leur installation provoque malheureusement souvent des dommages collatéraux à la biodiversité. Nous nous engageons sur le plan politique et sur le terrain pour que la construction nécessaire d’un réseau d’énergie renouvelable ne se fasse pas au détriment de la nature et du paysage. L’énergie solaire, en particulier, possède un énorme potentiel. Pro Natura a édité une brochure sur le sujet, en collaboration avec d’autres associations de défense de l’environnement.

Brochure Energie 2035, 100 pour cent indigène, renouvelable, efficient

Reconnaître et éviter les conflits d’intérêts

Les énergies renouvelables sont la clé de la durabilité. Le développement de celles-ci dans des conditions écologiquement compatibles ne vont pas contre pas toujours de soi. Une planification prudente et une approche coordonnée, en particulier en ce qui concerne l’énergie éolienne et l’hydroélectricité est nécessaire.

L’énergie hydraulique est déjà fortement exploitée en Suisse. La nature ne pourrait pas en supporter davantage. La priorité doit être donnée à un accroissement de l’efficience des infrastructures existantes. En outre, la planification en matière d’énergie éolienne n’est pas satisfaisante dans de nombreux cantons, provoquant des conflits inutiles entre la protection de la nature et du paysage d’une part et les énergies renouvelables de l’autre. Nous combattons des projets qui contreviennent aux lois en vigueur et portent une atteinte excessive à la nature. Il s’agit de montrer que le potentiel exploitable dans le respect de la nature suffit.

Aperçu de la planification en matière de parcs éoliens

En apprendre davantage sur l’hydroélectricité et la protection de la nature

Protection du climat: notre contribution internationale

Des personnes manifestent à Paris avec le drapeau de Pro Natura et Friends of the Earth Switzerland

Tous les Etats de la planète doivent agir pour protéger le climat. Et ce de manière solidaire et juste. Il s’agit pour les pays riches industrialisés qui ont profité jusqu’ici de l’énorme laxisme à l’œuvre dans la protection du climat de fournir de gros efforts. Les mesures ne peuvent pas charger unilatéralement les pays du Sud, qui n’ont participé que dans une moindre mesure au changement climatique mais en subissent les pires conséquences. La protection du climat et la préservation – voir même l’amélioration – de la biodiversité vont de pair. Les solutions techniques souvent préconisées dans la lutte pour la protection du climat menacent, dans certains cas, directement la biodiversité. 

Au sein des conférences de la Convention cadre sur les changements climatiques, Pro Natura s’engage pour des objectifs ambitieux en harmonie avec la nature et pour un partage équitable des charges, aux côtés de Friends of the Earth International (FoEI) et de l’Alliance CLARA (Climate, Land, Rights Alliance).

Convention cadre sur les changements climatiques

La Fair shares approach de FoEI

Revendications de la Climate, Land, Rights Alliance (CLARA)