Mousses messicoles © Norbert Schnyder

Taches de couleur dans les cultures

Grâce à des projets cantonaux, des plantes messicoles fleurissent encore ici et là. Pro Natura souhaite promouvoir les mousses messicoles fortement menacées.

Les champs de céréales en Suisse sont bien moins fleuris qu’il y a quelques décennies. Coquelicots, bleuets, adonis ou autres renoncules des champs se raréfient toujours plus. L’utilisation de pesticides, de cultures intercalaires et l’absence de labours réguliers ont conduit à une diminution dramatique de cette flore unique. Sur la liste rouge des plantes à fleurs, les espèces de la flore messicole sont parmi les plus menacées. Quant aux mousses messicoles, c’est quasiment toute la communauté d’espèces qui est en danger.

Un projet pour remettre de la couleur

Afin de promouvoir ces plantes, plusieurs cantons – soutenus par l’Office fédéral de l’agriculture – ont initié en 2012 un projet en faveur de la flore adventice. Des contributions spécifiques sont allouées aux exploitants intéressés qui s’engagent à pratiquer une culture extensive durant six ans sur des parcelles sélectionnées.

Mesures particulières pour les mousses

Pro Natura a lancé un projet complémentaire pour la protection de 16 mousses messicoles typiques : « Pas d’engrais ni de labour entre la récolte principale et fin octobre ». Les mousses messicoles accomplissent en effet leur cycle de reproduction durant quelques semaines de septembre à octobre.
A ce jour, plusieurs exploitants ont mis en place des mesures spécifiques dans différents cantons. Les premiers succès ne se sont pas fait attendre. Huit espèces cibles ont été observées en octobre 2016 sur une parcelle dans le canton de Bâle-Campagne. Un bel encouragement pour le projet ! Mais nous invitons les agriculteurs et les propriétaires de terres agricoles à évaluer le potentiel de promotion des mousses messicoles sur leurs parcelles. Contactez-nous – nous nous occupons d’entreprendre toutes les démarches.

Mousse messicole © Norbert Schnyder
Anthocérote à corne noire

Si vous souhaitez évaluer le potentiel de promotion des mousses messicoles sur votre parcelle, contactez-nous sans engagement. Responsable du projet Flore messicole:

René Amstutz
tél. 061 317 91 34
@email

 

Cela pourrait aussi vous intéresser

Les exca­va­tri­ces sont par­ties et le cas­tor prend le relais

À Ferenbalm, à la frontière entre les cantons de Berne et de Fribourg, un ancien terrain agricole exploité intensivement va redevenir une zone humide diversifiée. Après l’achèvement des travaux ayant permis de préparer la future…

Communiqué aux médias