Action artistique sur le barrage abandonné d'Idbar (Bosnie) © Luka Tomac

Protection des rivières et résistance aux projets hydro-électriques (Croatie et Bosnie & Herzégovine)

La région balkanique est la plus riche d’Europe en rivières naturelles. Pour lutter contre les projets hydro-électriques menaçants, nous soutenons nos partenaires en Croatie et Bosnie-Herzégovine.

Un véritable „tsunami“ de projets hydro-électriques déferle sur les Balkans, avec notamment plus de 300 projets pour la seule Bosnie. Ces projets, souvent mal planifiés, représentent une forte menace pour la nature de cette région. C’est dans les Balkans qu’on trouve les dernières grandes rivières naturelles d’Europe. En plus des dégâts écologiques qu’ils causent, ces projets ne profitent ni à la population, ni au développement local, mais enrichissent des sociétés internationales. Très souvent, le courant électrique est destiné à l’exportation.
Pro Natura soutient le travail de deux organisations du réseau Amis de la Terre dans la région :  Zelena akcija en Croatie et le CZZS en Bosnie &Herzégovine. Notre support a permis de réunir, dans une coalition nouvelle, de nombreuses organisations et partenaires engagés en Bosnie et de mieux coordonner leur action.

Notre soutien se concentre actuellement sur la Croatie. Nos partenaires travaillent sur trois barrages existants et deux grands projets en développement, pour montrer leurs impacts sur la nature et sur la vie des habitants et convaincre les autorités d’abandonner ou d’améliorer ces projets. Les Amis de la Terre Croatie ont organisé une réunion européenne sur ce thème et jouent un rôle de leader régional.

Des barrages dans le Parc national de Sutjeska?

Deux projets de petits barrages menaçaient les canyons spectaculaires de ce parc très populaire en Bosnie. Le soutien de Pro Natura a permis de compléter les inventaires scientifiques pour de nombreux groupes d’organismes et de mener une campagne d’information efficace. A la clé, la découverte de 12 espèces nouvelles dans le pays et même d’une espèce de champignon nouvelle pour la science. Et les projets ont été stoppés par ordre de la justice.

Freedom to the rivers!

Cela pourrait aussi vous intéresser

Palmiers à huile et huile de palme

Un peu partout sous les tropiques, les forêts reculent…

Projet

Pro Natu­ra Magazine

Le Magazine Pro Natura est la principale revue dans…

Article