Pêcheur dans une rivière © Alexander Rochau / Fotolia

Chasse et pêche en Suisse

Une chasse et une pêche durables et modernes favorisent la flore et la faune indigènes de nos paysages ruraux. Nous nous y engageons à différents niveaux. Actuellement, notre engagement est particulièrement nécessaire à cause de la révision en cours de la Loi sur la chasse et la protection des mammifères et oiseaux sauvages (LChP), dont le projet actuel menace la faune protégée au lieu de la préserver.

Les animaux sauvages partagent l’environnement avec nous. Dans le passé, l’expansion des êtres humains sur l’ensemble du territoire et sa supériorité technique ont augmenté la pression sur la faune. Certaines espèces ont été éradiquées. Le retour du cerf, du chevreuil ou du loup est de bon augure, car ces animaux recolonisent uniquement les habitats leur offrant les conditions adéquates à leur réinstallation.

La coexistence avec des animaux sauvages suscite parfois des conflits d’intérêts. Des voix s’élèvent alors rapidement pour réclamer des tirs. Pro Natura s’implique afin que les conflits ne soient pas résolus de façon unilatérale au détriment de la faune.

Actuellement, cette menace augmente de nouveau, car le Parlement discute d’une modification de la Loi sur la chasse et la protection des mammifères et oiseaux sauvages (LChP). Le projet menace la faune de notre pays et fait planer le risque d’une dévalorisation massive de la protection des espèces. Pro Natura s’engage avec énergie pour que cette loi soit équilibrée.

Nous nous engageons pour une chasse respectueuse des animaux et de la nature

Par égard pour le vivant et par respect des particularités naturelles des écosystèmes, Pro Natura vise une chasse durable qui tient compte de la nature et de la faune. Cela signifie que:

  • les animaux sauvages et leurs exigences font partie intégrante de notre environnement
  • la chasse ne doit pas limiter l’expansion spatiale de l’espèce ni porter atteinte aux habitats
  • des objectifs fonctionnels ont été définis pour la chasse. Pro Natura rejette «une régulation des effectifs» en tant que justification générale de la chasse
  • les chasseurs et autorités de chasse adoptent une compréhension moderne des espèces carnivores: les prédateurs ne sont pas combattus comme des concurrents, mais leur effet est pris en compte dans la planification de la chasse.

Pro Natura reconnaît que l’exercice de la chasse a été continuellement amélioré pour répondre à ces objectifs. Nous nous engageons à maintenir les acquis pour la nature et la faune. Nous souhaitons préserver et promouvoir la diversité des espèces avec les autorités compétentes, les associations de chasse et les chasseurs.

Protection des poissons: un engagement sur de nombreux fronts

Les ouvrages entravant les cours d’eau, les polluants et la prolifération d’espèces non indigènes mettent à mal les populations de poissons. Pro Natura s’engage pour la protection et la restauration de leurs habitats. Une pêche durable garantit la préservation des effectifs pêchés et des habitats. Les oiseaux piscivores y ont également leur place. Des conflits d’intérêts avec le cormoran, le harle bièvre ou d’autres oiseaux d’eau ne peuvent pas être résolus avec un fusil.

Cela pourrait aussi vous intéresser

Pro Natu­ra Magazine

Le Magazine Pro Natura est la principale revue dans…

Article

Les asso­ci­a­tions de défense de l’environnement et de pro­tec­tion des ani­maux dis­ent non à une «loi d’abattage»

04.06.2018

Pour BirdLife Suisse, Pro Natura, le WWF Suisse et la Protection suisse des animaux PSA, la Loi sur la chasse et la protection des mammifères…

Communiqué aux médias