Protection des espèces

Le lynx, le loup et l’ours sont de retour

Nous nous engageons pour des solutions constructives

Lynx en forêt Christoph Oeschger
Les grands prédateurs appartiennent à la faune indigène suisse. Ils ne doivent pas être exterminés une deuxième fois. Pro Natura s’engage pour une coexistence pacifique entre l’être humain et le lynx, le loup et l’ours. L’objectif est de permettre à ces espèces de réintégrer leur place dans l’écosystème tout en veillant à ce que les animaux de rente puissent continuer à estiver en toute sécurité dans nos alpages.

Lynx, loups et ours font partie de notre faune. Pro Natura se réjouit qu’ils soient de retour et qu’ils aient retrouvé un habitat en Suisse. Notre travail de vulgarisation sur la cohabitation avec les grands prédateurs vise à déconstruire les préjugés et les peurs au sein de la population. Par le biais de nos projets et d’un engagement politique, nous luttons afin que ces chasseurs à quatre pattes soient acceptés et que leur droit d’exister soit reconnu. En parallèle, nous nous employons également à protéger les animaux de rente. Il est possible de pratiquer un estivage durable en présence de grands prédateurs.

Retour dans leurs habitats d’origine

En Suisse, au cours du XIXe siècle, l’être humain a exterminé le lynx et le loup et, au début du XXe siècle, l’ours également. Dans la foulée, il a également décimé, voire exterminé, leurs principales proies (cerfs, chevreuils, chamois, sangliers) et défriché leurs refuges naturels, les forêts. Les lynx et les loups sont aujourd’hui de retour en Suisse – tout comme, bien avant eux, leurs proies. Quant aux ours, ils rendent régulièrement visite à la Suisse.

  • Le lynx colonise les Préalpes, les Alpes et le Jura, et de plus en plus le Plateau. Les trois populations partielles en Suisse sont mal connectées et menacées par la consanguinité, ce qui a des conséquences négatives sur la préservation à long terme de l’espèce.

  • Le loup est revenu dans tout l’espace alpin et au sud du Jura. Il a également fait son apparition sur le Plateau. En 2022, au moins vingt meutes, de nombreux couples et quelques loups solitaires ont été recensés en Suisse, soit au total quelque 180 individus. La population de loups est actuellement en forte croissance.

  • Depuis l’été 2005, des ours en provenance du Trentin italien traversent presque chaque année la frontière pour se rendre aux Grisons. Ils ne s’aventurent que rarement dans d’autres cantons. Jusqu’à présent, il ne s’agissait que de mâles. Il semble donc pour l’instant improbable que des ours se reproduisent sur le sol suisse.

Une coexistence possible

Pro Natura est consciente que la cohabitation avec le lynx, le loup ou l’ours dans les paysages ruraux nécessite un apprentissage. Il s’agit là d’un défi et il n’y a pas de recette miracle. Pro Natura est cependant convaincue qu’une coexistence pacifique est possible, comme dans d’autres pays. Nous nous engageons en faveur de solutions constructives afin de préserver et de soutenir l’expansion de ces espèces protégées en Suisse, tout en considérant les intérêts légitimes des populations de montagne et des éleveuses et éleveurs d’animaux de rente. Nous recherchons le dialogue avec les parties concernées et contribuons à une mise en œuvre concrète de la protection des troupeaux en Suisse, que ce soit par le biais d’aides financières, du bénévolat ou d’excursions visant à enseigner aux participantes et participants quel comportement adopter en cas de rencontres avec des chiens de protection.

Les grands prédateurs et l’agriculture peuvent coexister. Sur des pâturages protégés, accompagnés de chiens de protection et/ou entourés de clôtures électriques, idéalement surveillés par des bergères et bergers, les animaux de rente sont largement à l’abri des prédateurs. Ce n’est qu’avec une bonne gestion de la pâture qu’ovins et bovins contribuent dans les faits à la préservation de la diversité biologique dans les Alpes. Parallèlement, cette pratique permet de réduire les pertes dues aux chutes ou aux maladies, à l’origine chaque année d’un nombre nettement plus important de victimes parmi les animaux d’élevage que celui causé par les prédateurs. Certes, il y aura toujours des loups isolés qui s’en prendront à des troupeaux protégés. Dans ces cas-là, le tir d’individus particulièrement nuisibles représenterait une option. C’est ce que prévoient la convention de Berne et la loi sur la chasse et la protection des mammifères et oiseaux sauvages (LChP). Dans les régions où la population de loups est assurée et la pression de la prédation sur les animaux de rente élevée, il peut s’avérer nécessaire de recourir à une régulation de leur effectif. Dans cette éventualité, Pro Natura part toutefois du principe que la protection des troupeaux a été mise en œuvre au préalable. La population de loups ne doit pas être mise en danger par les éventuels tirs de régulation, même localement. C’est la raison pour laquelle Pro Natura suit de près l’application de la loi et, le cas échéant, exerce le droit de recours des associations pour faire appliquer une gestion réfléchie du lynx, du loup et de l’ours.

Wald im Val Cama
Ressources pédagogiques pour vous

Les chiens de protection

Les chiens gardiens de troupeaux sont un moyen efficace pour protéger les ovins des crocs des prédateurs. Un bref court-métrage cofinancé par Pro Natura précise comment se comporter correctement avec les chiens de protection.

Régions avec chiens gardiens de troupeaux 

Quels comportements adopter en présence de chien de protection?
Wolf
Histoire du retour du loup en Suisse

Comment le loup a-t-il fait sa réapparition en Suisse? L’histoire de son retour présentée de manière chronologique jusqu’à l'été 2021.

Pas d’affaiblissement de la protection légale

Le loup, l’ours et le lynx sont protégés par la loi. Pourtant, des demandes de tirs visant à réduire leur nombre sont régulièrement formulées et des tirs illégaux malheureusement toujours à déplorer. La protection du loup a déjà été sérieusement affaiblie sur le plan juridique. Pro Natura est convaincue qu’une protection efficace pour la survie de ces espèces est plus que jamais nécessaire. Nous nous opposons donc politiquement à un nouvel affaiblissement de la protection légale du loup, de l’ours et du lynx et exigeons que le braconnage soit fermement combattu.

Ours
Histoire du retour de l’ours en Suisse

Comment l’ours a-t-il fait son retour en Suisse? Récit chronologique.

Des abeilles et des ours

Tous les enfants le savent, les ours raffolent du miel. Plus précisément, ce sont les larves d’abeilles que l’ours apprécie. Comment les apicultrices et apiculteurs peuvent-ils empêcher ces grands gourmands de piller leurs ruchers? Une clôture électrique correctement installée représente une protection efficace. Nous souhaitons diffuser le plus largement possible les moyens pratiques à disposition pour vivre en bon voisinage avec les grands prédateurs. Voilà pourquoi nous avons soutenu ce court-métrage sur les abeilles, les ours et la manière dont les apicultrices et apiculteurs peuvent protéger efficacement leurs colonies. Visionnez-le!

Des abeilles et des ours (en allemand)

Informations complémentaires

Info

Il existe aussi différents dépliants sur ce sujet avec pour titres: «L’ours de retour chez lui», «Le lynx dans nos forêts» et «Le loup est de retour». Commandez vos exemplaires dans la boutique en ligne de Pro Natura. 

Enregistrer

Imprimer