Lynx en forêt © Christoph Oeschger

Le lynx, le loup et l’ours sont revenus

Les grands prédateurs appartiennent à la faune Suisse. Ils ne doivent pas être éradiqués une deuxième fois.

Lynx, loups et ours appartiennent à notre faune. Pro Natura se réjouit de les voir reconquérir leurs habitats d’origine. Pour réduire les préjugés, nous informons la population. Avec des projets et un engagement politique, nous nous employons pour davantage de tolérance envers ces prédateurs.

Retour dans leurs habitats d’origine

Il y a une centaine d’années, l'être humain avait exterminé l'ours, le lynx et le loup. Il a fortement décimé, voire éradiqué, leurs proies principales (cerf, chevreuil, chamois). Aujourd'hui, les trois espèces sont revenues en Suisse - ainsi que leurs proies d’antan. Le lynx peuple les Préalpes et le Jura. Le loup revient depuis l’Italie et la France. Il y a même, depuis 2012, quelques meutes. Et depuis l’été 2005, les ours franchissent régulièrement la frontière depuis l’Italie du Nord.

Une coexistence possible

Pro Natura est consciente qu'une coexistence avec le loup, l'ours et le lynx est inhabituelle et nouvelle. Nous sommes cependant convaincus qu'il est possible de vivre côte à côte. Nous nous engageons pour des solutions constructives. Pour ce faire, nous cherchons le dialogue avec les personnes concernées et aidons à mettre en œuvre une protection des troupeaux en Suisse.

L’agriculture et les grands prédateurs peuvent exister ensemble. Sur des pâturages contrôlés, régulièrement supervisés ou avec un berger, les animaux de rente sont bien protégés contre les prédateurs. Ce n'est qu'avec une bonne gestion de la pâture que moutons et bovins contribuent à la préservation de la diversité biologique dans les Alpes. La protection des troupeaux est aussi une protection des animaux en action - la plupart des moutons dans les Alpes ne meurent pas à cause d'attaques de loups, mais en raison de maladies, de chutes ou d’impacts de foudre.

Les chiens de protection des troupeaux sont un moyen efficace pour protéger les ovins des crocs des prédateurs. Un bref court-métrage cofinancé par Pro Natura précise comment se comporter correctement avec les chiens de protection.
 

Il existe aussi différents dépliants sur ce sujet avec pour titres: «L’ours de retour chez lui», «Le lynx dans nos forêts» et «Le loup est de retour». Sur demande, nous vous en enverrons volontiers plusieurs exemplaires. Merci de prendre contact par e-mail.




Quels comportements adopter en présence de chien de protection?

Pas d’affaiblissement de la protection légale

Le loup, l'ours et le lynx sont protégés par la loi. Pourtant, des demandes visant à réduire leur nombre par des tirs sont régulièrement formulées. Les abattages illégaux ne sont pas rares. La protection du loup a déjà été sérieusement affaiblie sur le plan juridique. Pro Natura est convaincue qu’une protection efficace est indispensable pour la survie de ces espèces, sans quoi elles subiront une seconde éradication. Nous luttons donc au niveau politique contre un affaiblissement supplémentaire de la protection légale des grands prédateurs et exigeons que le braconnage soit fermement combattu. 

Cela pourrait aussi vous intéresser

Chas­se et pêche en Suisse

Une chasse et une pêche durables et modernes favorisent…

Thème