Un ours brun parmi les linaigrettes

Histoire du retour de l'ours en Suisse

Comment l'ours a fait son retour en Suisse? L'histoire de son retour présentée de manière chronologique.

    Avril 2017

    En avril 2017, un ours cause des dégâts à un rucher sur le territoire de la commune de Silenen, dans le canton d'Uri. Il s'agit très probablement du spécimen qui a déjà fait son apparition à l'été 2016 dans le canton.

    En Basse-Engadine, un nouvel ours (probablement un autre) se fait immortaliser par un piège photographique.

    Mai 2017

    Le 26 mai, un ours est observé et photographié dans la commune d'Eriz, dans le canton de Berne.

    Article dans le Berner Zeitung

    Juillet 2017

    Dans le hameau de Scarl en Basse-Engadine, un ours présumé dévore deux moutons dans un troupeau protégé par des chiens.

    2016

    Février 2016

    Dans la nuit du 25 au 26 février, un ours sorti précocement de son hibernation (peut-être M32) occasionne des dégâts à une ruche de Santa Maria, dans le Val Müstair.

    Mars 2016

    Les 14 et 21 mars, il endommage une autre ruche dans la région d'ARA Müstair.

    Avril 2016

    M32 meurt dans la nuit du 8 au 9 avril, lors d’une collision avec un train entre Zernez et S-chanf.

    Le 24 avril, une trace d'ours est observée près de S-chanf. D'autres traces sont repérées au col de la Bernina le 29 avril et un ours est photographié le jour suivant au moyen d'un piège photographique.

    Des traces d'ours sont découvertes au sud du Nufenen, dans le Val Curciusa.

    Mai 2016

    Le 5 mai, des empreintes d'ours sont trouvées sur l'alpage de Promischur, à l'ouest d'Andeer.

    Les jours qui suivent, l'animal non identifié laisse des traces dans la vallée de Schams, près de la ligne ferroviaire de Beverin à l'ouest de Thusis, puis au nord de la commune de Lohn. Le 11 mai, une photo prise à l'aide d'un piège atteste sa présence à proximité du village de Trun, dans la Surselva. Les semaines suivantes, l'animal aurait été aperçu dans le Hoch-Ybrig (et donc pour la première fois dans le canton de Schwyz). Il se comporte discrètement et semble très farouche.

    Juin 2016

    Des traces d'ours sont constatées dans la région de Riedling/Plangg, près de Bürglen dans le canton d'Uri.

    Aucun indice de la présence d'un ours n'est plus trouvé jusqu'à la fin de l'année, mais la probabilité est forte que l'animal ait hiberné quelque part en Suisse centrale.

    • Lieux de séjour des ours en 2016: Basse-Engadine (M32), vallée de Poschiavo (non identifié), centre des Grisons, Suisse centrale (non identifié)
    2015

    Février 2015

    L’ours M25, qui avait déjà fait parler de lui l’année précédente, sort de son hibernation à proximité de Sondalo dans la Haute-Valteline et fait, durant les semaines suivantes, une apparition régulière dans la région de Tirano, en Italie. Depuis fin mars, M25 ne transmet plus de données et n’a plus jamais été observé.

    Mai 2015

    Un automobiliste en route vers l’Engadine aperçoit un ours à 08h50, en-dessous de La Rösa. Ce même jour, d’autres observations sont réalisées à distance. Les photographies montrent un animal à pelage très clair. C’est la seule fois que cet ours sera aperçu en Suisse.

    Eté 2015

    Plusieurs observations d’ours sont signalées en juin à divers endroits de Basse-Engadine et de la région de la Silvretta. Aucun matériel ADN ne peut cependant être prélevé afin de déterminer de quel animal il s’agit. D’autres observations sont réalisées dans le Val Mesolcina et le Val Müstair.

    Automne 2015

    Un ours détruit à plusieurs reprises des ruchers dans le Val Müstair. Il s’agit vraisemblablement de M32, qui a de toute évidence développé une prédilection pour le miel et parvient à abaisser avec ses griffes les barrières de protection pour atteindre l’objet de ses désirs.

    Article en allemand

    • Lieux de séjour des ours en 2015: Val Müstair (M32), Basse-Engadine et Val Müstair (non identifié); Val Mesolcina (non identifié)
    2010 - 2014

    Eté 2010

    En juin, un ours tue un mouton au Piz Minschuns, près de la frontière suisse.

    Le 17 juin, un policier observe un ours sur la route de l’Umbrail près de Santa Maria. Diverses observations sont faites jusqu’au 24 juin. Il s’agit de M2, né en 2008 dans le Trentin, où l’on dénombre désormais une trentaine d'individus.

    • Lieux de séjour des ours en 2010: Val Müstair, Basse-Engadine (M2)
    • Cinq animaux domestiques tués ont fait l'objet d’indemnisations.

    Eté 2011

    A proximité de Susch dans l’Engadine, un chasseur observe durant le mois de juin un ours qui s'en prend à quelques moutons. En septembre, un ours est encore aperçu dans le Val Poschiavo. Aucun autre indice n’a pu être relevé.

    • Lieux de séjour des ours en 2011: Basse-Engadine (non identifié), vallée de Poschiavo (M7)

    Mars 2012

    M13, un jeune ours de deux ans, explore pour la première fois la Suisse. Il séjourne entre Scuol et Scarl (Die Südostschweiz, 22.11.2012). Le 30 avril, une locomotive des Chemins de fer rhétiques le percute et M13 perd son émetteur. Les gardes-faune grisons réussissent à le capturer une fois de plus et à le munir d’un nouvel appareil. Ils en profitent pour l’examiner, mais M13 n'a visiblement pas souffert de l’accident.

    Eté 2012

    M13 s’approche à plusieurs reprises de sites habités. Il pendule entre l’Italie et la Suisse, traverse plusieurs fois le Val Müstair sans être remarqué et apparaît début juin pour la première fois dans la vallée de Poschiavo, où la population n'est pas préparée à sa visite.

    Pro Natura rencontre le président de la commune de Poschiavo et lui offre son soutien pour prendre des mesures et les financer.

    Novembre 2012

    M13 est déclaré «ours problématique» après avoir pillé une ruche non protégée dans une cour d’école et la réserve à provisions d’une maison de vacances. Pro Natura écrit une lettre ouverte au conseiller d’État Mario Cavigelli, exigeant que les régions où des ours sont susceptibles de séjourner se préparent mieux à la visite de l'animal. Dans la foulée, nous réitérons notre offre d’aide.

    Début décembre 2012

    M13 entame son hibernation. Pro Natura s’accorde avec le canton des Grisons pour qu’un expert mette en œuvre des mesures de prévention, d’entente avec la commune de Poschiavo et ses habitants. Pro Natura prend à sa charge 50 % des coûts.

    • Lieux de séjour des ours en 2012: Basse-Engadine (M12), Haute-Engadine et vallée de Poschiavo (M13).
    • En 2012, des dédommagements ont été accordés aux propriétaires de 23 moutons, 2 chèvres et 1 âne dévorés par des ours. Toutes les attaques ont eu lieu dans le canton des Grisons.

    Début février 2012

    M13 sort un peu tôt de son hibernation et recherche systématiquement les sites sur lesquels il avait trouvé de la nourriture en automne.

    Le 16 février, il croise le chemin de deux promeneurs à proximité de Miralago. L’ours ne se montre nullement effarouché et, peu après, une jeune fille le rencontre à l’intérieur du village. Elle prend peur et est en état de choc.

    Le 19 février, un garde-faune grison abat M13. Pro Natura regrette ce tir et exige un meilleur engagement du canton des Grisons, afin que les régions soient préparées à d’autres visites d’ours.

    Eté 2013

    Pro Natura et le canton des Grisons chargent Toni Theus de fournir des conseils en matière de mesures préventives au Val Poschiavo et à d’autres régions susceptibles d’accueillir des ours. Le canton des Grisons améliore le flux des informations grâce à son site www.baer.gr.ch (www.orso.gr.ch et www.urs.gr.ch).

    Eté 2014

    Pro Natura Grisons présente l’exposition temporaire «L’ours revient» à la Torre Belvedere à Maloja. Pro Natura soutient la commune de Poschiavo dans l’acquisition de containers à déchets résistants aux ours.

    En mai, le mâle M25 se rend à Zernez, en Suisse, en passant par le Val Müstair. L’animal avait été muni d’un émetteur en Haute-Adige. Il dévore un âne dans la vallée de Poschiavo.

    • Lieux de séjour des ours en 2014: Val Müstair, Engadine, vallée de Poschiavo (M25), Val Scarl (non identifié)
    • En 2014, 21 moutons et 4 ânes ont fait l'objet de dédommagements pour avoir été tués par un ours. Toutes les attaques ont eu lieu dans le canton des Grisons.
    2005 - 2009

    L'histoire du retour de l'ours en Suisse débute à l'été de l'année 2005

    25 juillet 2005

    Franz Häfliger, Gabriela Häfliger et Erwin Tscholl observent un ours brun à l’Ofenpass, près de Buffalora. Le 28 juillet, Maik Remus parvient à photographier l’animal près de Stabelchod, dans le Parc national. L’annonce du retour de l’ours déclenche une avalanche médiatique. Pourtant, son retour ne constitue pas une surprise. Afin de renforcer la dernière population alpine d’ours, 9 spécimens en provenance de Slovénie ont été lâchés entre 1999 et 2002 dans le Trentin italien. Ils ont rapidement assuré leur descendance. Dès lors, ça n’était plus qu’une question de temps pour que les ours prennent le chemin de la Suisse et dès le 17 juillet 2005, on put observer un ours près de la frontière suisse.

    25 juillet au 16 août 2005 - ours 1 (JJ2 ou Lumpaz)

    Il s’agit d’un rejeton de l’ourse Jurka, lâchée en 2001 dans le Trentin, et que l’on surnomma JJ2. En Suisse, on lui donna le nom de «Lumpaz». Entre le 25 juillet et le 16 août, on put l’apercevoir à plusieurs reprises dans la région de l’Ofenpass, dans le Münstertal. Le 30 juillet, il tue un veau et le dévore entièrement en quatre jours. Il se rend quatre soirs de suite à la même heure près de la route de l’Ofenpass, permettant à une foule de 250 personnes de l’observer, voire de le suivre. Le 4 août, il se baigne dans le bassin d’accumulation des eaux appartenant aux installations d’enneigement de Minschuns, dont il ne s’extrait qu’avec peine. Les gardes-faune le voient pour la dernière fois le 16 août, dans le Val Müstair.

    24 août 2005

    Après un détour en Italie voisine, l’ours revient en Suisse le 24 août. Il est aperçu en dessous de la commune de Ramosch.

    13 au 29 septembre 2005

    L’ours séjourne brièvement en Autriche et revient dévorer un mouton près de Tschlin, le 13 septembre. Le 19 du mois, il attaque un troupeau dans la région de Ramosch, tuant 23 moutons. Les dernières traces de l’ours sont relevées le 29 septembre près de Strada. Depuis lors, plus aucun signe de JJ2.

    • Lieux de séjour des ours en 2005: Basse-Engadine, Val Müstair (JJ2)
    • En 2005, 1 veau et 24 moutons ont été tués par un ours. Toutes les attaques ont eu lieu dans le canton des Grisons.

    19 juillet 2006

    Alois Plangger aperçoit un ours sur l’Alp Champatsch, près de Lü (GR). Les gardes-faune ne peuvent relever de traces par la suite. Cette observation restera unique en Suisse pour 2006, alors qu’en Bavière et en Autriche, le frère de l’ours suisse, JJ1 ou «Bruno», fait la une de la presse.

    3 juin 2007 - ours 2 (MJ4)

    Plusieurs personnes observent un ours sur la commune de Zernez, aux abords du Parc national suisse. Le garde-faune, Guolf Denoth, découvre les traces fraîches d’un ours adulte. Au même moment, un autre ours séjourne dans la région limitrophe de la Suisse.

    6 juin 2007

    L’ours a quitté la région de Zernez pour celle de Davos. Dans le Dischmatal et le Sertigtal, les gardes-faune découvrent des traces récentes d’ours.

    14 juin 2007 – ours 3 (JJ3)

    Un deuxième ours montre le bout de son museau en Suisse: un apiculteur du Val Müstair déclare des ruches endommagées. Les dégâts ont été causés par un jeune animal. Ce dernier est identifié grâce à une analyse ADN: il s'agit de JJ3, un jeune frère de Lumpaz (JJ2), né en 2006.

    Fin juin 2007

    Un ours tue 10 moutons dans le Val S-carl, situé à proximité du Parc national. Presque en même temps, un autre ours (probablement JJ3) attaque d’autres moutons au col de la Flüela.

    13 août 2007

    Après s’être approché à plusieurs reprises des habitations et des enclos de moutons dans la vallée de l’Albula, JJ3 est capturé le 13 août dans le Val Spadlatscha, entre les cols du Julier et de l’Albula, et muni d’un émetteur. Le second ours, MJ4, également un mâle, est observé régulièrement dans les environs du Parc national.

    23 septembre 2007

    JJ3 pousse jusqu'à Lenzerheide où, trois semaines durant, il visite de nuit les poubelles à la recherche de nourriture. Après avoir essuyé les tirs à balles de caoutchouc des gardes-faune, il se retire le 12 octobre dans la Vallée de l’Albula. Quant à MJ4, il se manifeste encore en octobre dans les environs du Parc national. Il se révèle nettement plus farouche que JJ3 et se tient à l’écart des habitations.

    11 décembre 2007

    Les deux ours se sont retirés pour hiberner. JJ3 passe l’hiver dans la vallée de l’Albula, MJ4 probablement dans le Parc national, à proximité de Zernez. Le directeur du Service grison des constructions et des forêts, Stefan Engler, annonce que la marge de manœuvre concernant JJ3 est ténue après que 10 à 12 tentatives de tirs d'effarouchement à la grenaille n’ont pas eu l’effet escompté.

    • Lieux de séjour des ours en 2007: Val Müstair, Basse-Engadine (MJ4); centre des Grisons (JJ3)
    • En 2007, 1 ruche a été détruite et une vingtaine de moutons tués par des ours.

    2 mars 2008

    JJ3 sort de son hibernation et parcourt les environs de son abri hivernal. Comme le froid revient dans les jours qui suivent, il retourne hiberner.

    13 mars 2008

    JJ3 tue un cerf. Les jours suivants, il visite plusieurs zones d’habitation, mais retourne toujours vers le cadavre de l’animal.

    Mi-mars 2008

    JJ3 entreprend de grandes randonnées dans la région de l’Albula, de Lenzerheide et de Savognin. Il s’approche plusieurs fois de zones d’habitation, à la recherche de nourriture dans les bennes à compost et les poubelles. Il visite des ruches, vide des nichoirs et dévalise des réserves de provisions. A l’aide de balles en caoutchouc, de pétards et de tirs de semonce, les gardes-faune tentent de le dissuader de rechercher de la nourriture dans les zones d'agglomération.

    31 mars 2008

    JJ3 fait son apparition dans l’Oberhalbstein. Là également, on tente de l’effaroucher, mais il ne semble pas pour autant se préoccuper de la présence humaine. Dès le début du mois d’avril, il se laisse de moins en moins intimider.

    14 avril 2008

    Après avoir été reconnu comme «ours problématique», JJ3 est désigné «ours à risque» et son sort est scellé. Il sera abattu à proximité de Thusis. Pro Natura et d’autres organisations de protection de la nature ont pris position contre le tir. JJ3 est aujourd’hui exposé au Musée d’histoire naturelle de Coire.

    Printemps 2008

    7-8 oursons ont vu le jour dans le Trentin italien. La population compte maintenant une trentaine d'individus. Par contre, aucun ours depuis JJ3 n’est revenu en Suisse. Les sites de MJ4 et JJ5 restent inconnus.

    • Lieux de séjour des ours en 2007: Val Müstair, Basse-Engadine (MJ4); centre des Grisons (JJ3)

    Eté 2009

    La présence d'un ours est constatée à proximité immédiate de la frontière à Bergell (GR) par l'Office de la chasse de la province de Sondrio (IT), mais il n'existe aucune preuve de sa venue en Suisse.

    1904 - 2004

    1er septembre 1904

    Jon Sarott Bischoff et Padruot Fried abattent dans le Val Scarl, en dessous du Pic Pisoc (GR), le dernier ours de Suisse, une femelle adulte. L’animal naturalisé est maintenant exposé au Musée Schmelzra à Scarl.

    1923

    Dernières observations d’ours en Suisse au Val Laviruns (GR).

    25 août 1997

    Un paysan de montagne aperçoit un ours au Val Curciusa (GR), mais cette observation ne peut être étayée par d’autres témoignages ou indices.

    Ours attestés en Suisse entre 2005 et 2017

    Total: min. 12 (évtl. 14) animaux différents
    dont identifiés génétiquement: 7 (JJ2, JJ3, MJ4, M7, M13, M25, M32)
    non identifiés: 5 (-7)

    morts: 3 (JJ3 et M13 sur autorisation de tir; M32 écrasé par un train)
    disparus /sortis du territoire: JJ2, MJ4, M25