Naturwald Le Theussert im Jura

La forêt, un milieu naturel très sollicité

La forêt est un paradis pour les plantes et les animaux. Parallèlement, les surfaces forestières doivent remplir de multiples fonctions : de la production de bois au filtrage de l’air et à la fixation du CO2, en passant par la fonction de détente. Pro Natura milite pour que les besoins des animaux et des plantes vivant en forêt ne soient pas oubliés.

Près de la moitié des plantes, des animaux et des champignons connus en Suisse vivent en forêt ou à la lisière de forêts. Mais un grand nombre de ces espèces forestières sont menacées malgré l’état relativement naturel des forêts suisses. Ces espèces ont par exemple besoin de plus de bois mort, de plus de lumière ou d’une meilleure connexion avec les paysages ruraux ouverts. Pro Natura s’investit pour répondre aux exigences de ces espèces dans ses propres réserves naturelles et au travers de projets de sauvegarde :

  • Nous assurons la sauvegarde de près de 40 réserves de forêt naturelle où nous laissons une grande quantité de bois mort et où les processus naturels peuvent se dérouler sans intervention humaine, par exemple dans le Justistal (BE). 
  • Nous nous occupons de nombreuses réserves naturelles qui offrent de la place aux espèces photophiles et thermophiles. Les forêts claires procurent de nouveaux habitats naturels, par exemple au papillon « Waldteufel », au « sabot de Vénus », une sorte d’orchidée, et à une plante rare, le « genêt des teinturiers » dans la réserve naturelle d’Immenberg (TG).
  • Nous réalisons des projets favorisant des espèces forestières rares en dehors de réserves naturelles. Grâce à Pro Natura, la bacchante est un papillon qui est devenu moins rare dans l’Arc jurassien. 

La forêt doit rester un milieu naturel

La société a de nombreuses attentes à l’égard de la forêt. Elle doit nous protéger des dangers naturels mais aussi filtrer l’air et l’eau. Nous exploitons son bois, nous nous détendons en forêt, nous y faisons du sport, nous chassons. Tout cela n’est possible à long terme que si nous profitons de la forêt dans le respect de la nature. Dans ce but, Pro Natura : 

  • Soutient une stricte protection de la surface forestière. Nous ne considérons pas que l’accroissement de la surface forestière pose problème. Plus de forêt en montagne ne suppose pas un relâchement de la protection des forêts en plaine. 
  • Préconise une récolte de bois s’inscrivant dans le cadre d’une sylviculture proche de la nature. Celle-ci recourt à des essences indigènes adaptées à la station et favorise des structures et des processus naturels en forêt. Une grande diversité d’essences indigènes constitue la seule bonne réponse au changement climatique. Nous soutenons le label FSC, qui témoigne d’une exploitation forestière écologiquement et socialement responsable.   
  • Est d’avis que la longueur des routes forestières ne doit plus augmenter. Les nouvelles routes doivent être compensées par le démantèlement d’autres routes.
  • Est d’avis que 10% de la forêt suisse doivent être totalement abandonnés à la nature. Nous souhaitons favoriser spécifiquement la diversité des animaux et des plantes sur 8 autres pour cent.

Nous cherchons de nouvelles réserves de forêt naturelle
Vous possédez une forêt et vous aimeriez en faire un paradis naturel ? D’ici à 2030, la Confédération et les cantons souhaitent rendre 5% de la surface forestière à la nature. Pro Natura soutient cette initiative et recherche des propriétaires forestiers qui accepteraient de renoncer à long terme à toute exploitation dans leur forêt, moyennant le versement d’une indemnité. La taille minimale d’une nouvelle réserve de forêt naturelle doit être de 20 hectares. N’hésitez pas à prendre contact avec nous.


Informations complémentaires
Lesly Helbling
Tel. 061 317 91 48
@email



Cela pourrait aussi vous intéresser