Un hérisson sur du gravier

Un jardin accueillant pour les hérissons

Tout d’abord, pour que les hérissons puissent trouver votre jardin, celui-ci devrait être entouré non pas d’un mur, mais d’une haie en ligneux indigènes, dans laquelle ces animaux nocturnes pourront aisément se tapir et trouver de la nourriture. Les clôtures devraient être installées de manière à ce qu’il y ait un espace libre d’au moins 10 cm, ou mieux 15 cm, entre le sol et le bord inférieur de celles-ci. De la sorte, les hérissons et les petits animaux terrestres pourront pénétrer facilement dans votre jardin.

Une bonne offre en nourriture est importante également. Les hérissons se nourrissent principalement d’insectes, de vers de terre, de limaces et d’escargots. Evitez par conséquent autant que possible l’usage de substances toxiques telles que produits phytosanitaires, utilisez du compost et du purin d’herbe en lieu et place d’engrais chimiques, et misez de préférence sur des végétaux indigènes. En période de sécheresse tout particulièrement, la présence de points d’eau est essentielle. Un étang de jardin aux bords faiblement inclinés est idéal. Mais les hérissons peuvent aussi se désaltérer avec de l’eau déposée dans une écuelle par exemple.

Par ailleurs, les hérissons doivent pouvoir trouver des possibilités de refuge: haies, cavités de toutes sortes ainsi que tas de branches et de feuilles, qu’ils utilisent comme cachette diurne ou comme quartier d’hiver.

Enfin, il importe d’éviter tout piège mortel potentiel dans le jardin. Les hérissons pourront s’extraire par eux-mêmes d’une piscine ou d’une fosse aux parois verticales si vous y avez installé un petit plan incliné (planchette avec aspérités p. ex.). Pensez à couvrir les puits de lumière ou d’aération très profonds.